Varices : 3 questions au Dr. Claudine Hamel-Desnos

Le 1 mars 2015 - Par Gaële Bengui

Pourquoi faut-il se soucier de nos jambes dès lors que nous les sentons lourdes ou que des varices y apparaissent ? 

Parce que vous pouvez souffrir d’une insuffisance veineuse sans même le savoir ! Par exemple, les varices peuvent avoir ou pas de conséquences et peuvent aussi être indolores. Pour autant, elles méritent consultation. Outre l’indispensable examen clinique, l’écho-doppler veineux est absolument nécessaire pour évaluer l’état du patient. Ce que nous pouvons dire, également, c’est que plus ces troubles apparaissent tôt, plus ils risquent de s’aggraver !

Quels sont les traitements disponibles pour les patients justement qui sont finalement très nombreux à être concernés ? 

Les solutions ne manquent pas. Il y a les phlébotoniques (ou véitoniques), les cures thermales et les bas de compression qui peuvent être indiqués dans la prise en charge de l’insuffisance veineuse, même pour des stades avancés. A côté de cela, il y a le traitement des varicosités elles-mêmes qui peuvent être enlevées par stripping ou sclérothérapie, une technique ablative qui a d’ailleurs rajeuni avec l’écho-doppler, l’écho-guidage et la mousse. Sans oublier la révolution endoveineuse (par laser ou radiofréquence). Une avancée énorme pour le patient grâce à une chirurgie désormais ambulatoire et en anesthésie locale (comptez en moyenne 10 jours d’hospitalisation et 26 jours d’arrêt de travail comparativement au stripping).

Finalement, le choix est large afin d’éviter les complications…

Les différents traitements font débat alors même que c’est une véritable chance que de pouvoir choisir celui qui nous correspond ! Quant aux complications, elles sont évitables, encore faut-il faire évaluer son état veineux. Une thrombose veineuse non traitée peut avoir de graves conséquences. Je ne saurai donc que trop recommander de pratiquer l’examen médical ad hoc et de ne surtout pas attendre dès lors que les premiers troubles se manifestent.