Pesti’home : la 1ère étude sur les utilisations domestiques des pesticides

Le 1 mars 2015 - Par Gaële Bengui

L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) a lancé le 6 février dernier l’étude Pesti’home. Conduite par l’Observatoire des résidus de pesticides (ORP), en Guadeloupe, en Martinique et à La Réunion, cette initiative couvrant l’ensemble du territoire national, vise à mieux connaître les utilisations domestiques des produits destinés à éliminer les nuisibles dans et autour de la maison.

Il s’agit ainsi de la première étude réalisée sur ce sujet. Ses résultats permettront de mieux évaluer et connaître les utilisations, par la population résidant en Guadeloupe, en Martinique, à La Réunion et en métropole, des pesticides mais aussi des produits utilisés pour traiter les animaux domestiques contre les tiques, les puces… Des produits relevant de réglementations relatives aux produits phytopharmaceutiques, aux biocides et aux médicaments vétérinaires. Financée par les ministères en charge de l’écologie, de la santé et de l’agriculture dans le cadre du plan Ecophyto, Pesti’Home contribuera à définir des priorités de santé publique visant à réduire les expositions des populations aux pesticides et répond à l’une des recommandations de l’expertise collective de l’Inserm sur les pesticides et leurs effets sur la santé publiée en juin 2013.

Pesticide

Ecophyto Késako ?

Ecophyto est un plan qui vise à réduire progressivement l’utilisation des produits phytosanitaires (communément appelés pesticides) en France tout en maintenant une agriculture économiquement performante. Cette initiative lancée en 2008 à la suite du Grenelle Environnement est pilotée par le Ministère de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt. Ainsi depuis cette date, de nombreux acteurs sont mobilisés sur le sujet : des agriculteurs, des chercheurs, des techniciens des chambres d’agriculture ou des instituts techniques qui ont déjà engagé de nombreuses actions pour tenter d’atteindre cet objectif. Le principal défi d’Ecophyto est de diminuer le recours aux produits phytosanitaires, tout en continuant à assurer un niveau de production élevé tant en quantité qu’en qualité : la France doit produire mieux en réduisant la dépendance des exploitations aux produits de protection des plantes.