Arthrose du genou (gonarthrose) : symptômes et traitements

Le 22 avril 2016 - Par Manon Costantini

L’arthrose du genou, aussi connue sous le nom de gonarthrose, est le résultat d’un vieillissement, d’une usure prématurée du cartilage articulaire présent dans le genou. Quels sont les symptômes de l’arthrose du genou ? De quels traitements disposent les patients pour soulager leur arthrose du genou ? Tour d’horizon.

Symptômes et causes d’une gonarthrose

La gonarthrose représente la cause d’arthrose la plus fréquemment rencontrée. Dans plus de 66% des cas, l’affection survient sur les deux genoux. La maladie peut se développer à deux endroits bien précis du genou : entre le fémur et la rotule – que l’on appelle donc arthrose fémoro-patellaire – dans 35% des cas enregistrés, et les 65% de patients restant font face à une arthrose fémoro-tibiale, c’est-à-dire entre le fémur et le tibia. Le principal facteur de risque de ce type d’arthrose est la surcharge pondérale. Le surpoids et l’obésité augmentent la charge portée par le genou, ce qui ne fait qu’abîmer le cartilage au fil du temps. Des traumatismes liés au sport comme les entorses, les luxations ou même les fractures peuvent être à l’origine d’une gonarthrose. Aussi, une activité sportive trop intense mais à rude épreuve les articulations du genou et peut entraîner une arthrose.

Dans plus de 66% des cas, l’affection survient sur les deux genoux. La maladie peut se développer à deux endroits bien précis du genou : entre le fémur et la rotule

Certains patients présentent également des anomalies congénitales comme un défaut de l’axe du genou, qui peut être à l’origine d’une usure prématurée du cartilage. On parle de Genu Varum lorsque les genoux sont légèrement tournés vers l’extérieur : dans ce cas, les chevilles peuvent aisément se toucher, tandis qu’il sera difficile voire impossible que les deux genoux se rejoignent. Dans le cas contraire, il existe aussi le Genu Valgum : l’axe mécanique du genou passe en dedans de l’axe mécanique normalement retrouvé. C’est-à-dire qu’ici, les genoux sont plutôt tournés vers l’intérieur des jambes, ce qui donne une forme de X. Sinon, et comme pour toutes les autres formes de la maladie, elle peut simplement être le résultat d’un vieillissement naturel de l’articulation.

Les douleurs qu’entraîne l’arthrose du genou sont symptomatiques et facilement repérables : l’arthrose fémoro-tibiale se traduit notamment par une douleur mécanique du genou, lors d’une pression sur l’articulation ou bien lors d’une marche ; les membres inférieurs deviennent surtout douloureux à la descente et montée d’escaliers en cas d’arthrose de type fémoro-rotulienne.

Comment traiter la gonarthrose ?

Une fois les symptômes évoqués et l’examen clinique effectué, les suspicions d’arthrose du genou peuvent se confirmer à l’aide d’une simple radiographie. Grâce à ce système d’imagerie médicale, les médecins rhumatologues et autres spécialistes peuvent aisément observer un cartilage réduit et des os parfois même déformés si l’arthrose est à un stade avancé. Comme pour toutes les formes d’arthrose, celle du genou est incurable mais peut tout de même être soulagée.

Si le patient est en surpoids, la perte de quelques kilos superflus se trouve être la solution pour soulager ses articulations

Des traitements non-médicamenteux, naturels, suffisent parfois à la réduction de certains symptômes : si le patient est en surpoids, la perte de quelques kilos superflus se trouve être la solution pour soulager ses articulations ; la pratique de sport comme le cyclisme, la marche, le golf ou la natgonarthrose ation est préconisée. De nombreux médicaments contre la douleur, comme les anti-arthrosiques, peuvent être prescrits pour soulager les maux du patient. Ultime recours encore, ce dernier peut bénéficier aussi profiter d’une prothèse pour remplacer son genou ou seulement la partie touchée par l’arthrose.

Perdre du poids si la situation l’exige, et pratiquer une activité sportive : des gestes qui peuvent aussi intervenir dans la prévention de l’arthrose, avant qu’elle ne survienne. Une fois qu’elle est installée, en effet, les médicaments, pratiques sportives et autres traitements ne sont alors utiles que pour atténuer au maximum les douleurs ressenties ou encore, retarder une potentielle chirurgie.

© iStockphoto

  • zaouche

    bonjour
    je suis atteint d’une recto colite hémorragique moyennement sévère et depuis 2006 mais ces derniers temps jais mes deux genoux qui se gonfle on me dit que ces due a ma maladie et d’autre médecins se que ces une artroze pourriez vous m’éclaircir s’il vous plait ??

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>