Citicoline : la molécule anti-vieillissement cérébral et oculaire

Le 13 juin 2017 - Par Vanessa Bernard

Depuis plusieurs décennies, la Citicoline est reconnue et utilisée dans le monde entier pour ses effets sur le cerveau. Disponible en France depuis une dizaine d’année, elle porte aujourd’hui les espoirs de la prévention de maladies oculaires et notamment, du glaucome. Le Dr Laplace, ophtalmologiste à Paris nous en dit plus.

La CiticoliDocne est identifiée comme un nouvel espoir. Mais qu’est-ce que la Citicoline ?

Il s’agit d’une molécule naturellement présente dans notre cerveau et qui se retrouve aussi (à faible dose) dans certains aliments (ndlr : le jaune d’oeuf, la viande, le poisson, les légumineuses et les noix). Son rôle est de protéger et de réparer les fonctions cérébrales. C’est pour cette action d’ailleurs qu’elle intéresse la neurologie depuis plus de 20 ans maintenant ; la Citicoline a en effet montré des effets bénéfiques dans la prise en charge de certaines pathologies dégénératives comme la maladie d’Alzheimer ou encore ophtalmologiques comme le glaucome

Parlons glaucome d’ailleurs : en tant qu’ophtalmologiste, la prescrivez-vous ?

Absolument, en supplément des collyres qui font baisser la pression intra-oculaire. Le fait qu’il s’agisse d’une molécule présente dans la nature est rassurant pour le patient. De même, le fait que de nombreux travaux internationaux aient validé son efficacité et son excellente tolérance la rend très pertinente puisqu’elle ne présente pas d’effets secondaires importants pour le patient.

Justement quels sont ses bénéfices sur la pathologie ?

La molécule contribue à l’amélioration du champ visuel et par conséquent participe à une meilleure qualité de vie du patient atteint. Il faut savoir, en effet que le glaucome touche entre 1,5 et 2 millions de personnes avec parmi elles 1/3 qui sont affectées sans le savoir puisque le déficit visuel a tendance à se manifester tardivement. En sus, face au vieillissement de la population, il y a fort à parier que les cas vont se multiplier plus encore !

Vous le disiez, la citicoline a fait ses preuves… On peut donc vraiment s’y fier ?

Voilà quelques années maintenant qu’elle est utilisée en ophtalmologie, en effet. Vous savez, il y a assez peu de molécules qui sont aujourd’hui reconnues comme intéressantes par les sociétés savantes, or la Citicoline en fait partie ! Dès 2008, en effet, elle a été identifiée par l’EGS – European Glaucoma Society - comme ayant un effet potentiel neuroprotecteur. Une reconnaissance suffisamment rare pour être soulignée et qui confirme l’intérêt et la pertinence de la Citicoline.

Selon votre type de glaucome et votre stade d’évolution, il peut être intéressant de prendre de la Citicoline. Parlez-en à votre ophtalmologiste.

LA CITICOLINE POUR PRÉSERVER LA SANTÉ CÉRÉBRALE : UNE LONGUE HISTOIRE

Molécule naturelle qui constitue notre matière grise, on sait que la Citicoline diminue avec l’âge avec des conséquences sur le fonctionnement du cerveau. En apporter un complément peut ainsi aider à recharger les cellules cérébrales. Elle est ainsi approuvée par les ministères de la santé de nombreux pays en Europe et aux Etats-Unis pour son utilisation dans les suites d’accidents vasculaires cérébraux (AVC). La Citicoline (Cognizin®) serait aussi capable de préserver, voire même d’améliorer les capacités de concentration, mémorisation. Elle a d’ailleurs fait l’objet de nombreuses études quant à son action sur le vieillissement cérébral (en prévention de la maladie d’Alzheimer par exemple). Une molécule pleine de promesses dans un monde qui fait face à l’augmentation croissante de l’espérance de vie ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>