Zika : Obama demande 1,8 milliard de dollars pour lutter contre le virus

Le 11 février 2016 - Par Manon Costantini

Alors que l’épidémie se répand, l’inquiétude grandit, en particulier en Amérique latine, la partie du continent la plus touchée par le virus. Barack Obama veut agir et n’hésite pas à employer les « gros moyens ». 

Barack Obama, a passé la seconde. Face au virus Zika, soupçonné d’être à l’origine de malformations chez les foetus, le président américain souhaite agir, sans pour autant paniquer, comme le préconisent les autorités sanitaires. Pour ce faire, la Maison Blanche compte bien soumettre une demande non-négligeable au Congrès : débloquer 1,8 milliard de dollars de financement d’urgence pour la prévention et la recherche, sur les tests mais aussi de possibles vaccins. « La bonne nouvelle est que déjà que Zika ne représente pas les mêmes dangers qu’Ebola, puisque les gens n’en meurent pas », a ainsi rassuré Barack Obama. Pas mortel, mais dangereux quand même ! Le virus, en effet, est soupçonnée d’être à l’origine de malformations chez les foetus. Prévenir, mais surtout guérir : l’Amérique n’est pas la seule à oeuvrer dans ce but, l’agence européenne du médicament EMA a également annoncé qu’elle constituerait d’un groupe d’experts destiné à accélérer la mise en place de traitements ou de vaccins contre le virus.

Débloquer 1,8 milliard de dollars de financement d’urgence pour la prévention et la recherche, sur les tests mais aussi de possibles vaccins

Alors que des mesures préventives ont bien sûr déjà été mises en place, comme des restrictions de dons du sang, il est donc évidemment essentiel de mettre au point un traitement au plus vite. Car, même si la plupart des cas d’infection constatés aux Etats-Unis concernent des personnes revenant des zones infectées, il n’en demeure pas moins qu’un cas de transmission par voie sexuelle a été observé… Les autorités sanitaires américaines craignent donc, dans les mois à venir, une propagation aux Etats méridionaux des Etats-Unis.

Des Experts optimistes

Si la somme demandée est votée par le Congrès, l’essentiel des fonds (1,48 milliard) ira au ministère de la Santé. Les experts sont plutôt confiants quant aux recherches, se référant aux précédents succès dans le cadre du développement de vaccins contre la fièvre jaune ou encore la dengue. Cependant, les scientifiques sont formels, un vaccin à grande échelle ne pourra pas être mis au point avant quelques années. D’ici là, il faut donc continuer d’accentuer les mesures de prévention et accélérer les recherches autant que possible afin de limiter la menaçante propagation du virus Zika.

© iStockphoto

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>