Un plan d’action pour renforcer la sécurité des systèmes d’information santé

Le 5 décembre 2016 - Par Vanessa Bernard

L’usage des technologies numériques en santé s’accompagne d’un accroissement des menaces et des risques d’atteinte aux informations conservées sous forme électronique. Pour protéger les systèmes d’information en santé, Marisol Touraine, a annoncé un plan dédié. Retour.

Conçu sous la forme d’un échéancier, le plan d’action pour la sécurisation des systèmes d’information appelle notamment les établissements de santé, les laboratoires de biologie médicale, les centres de radiothérapie et les centres d’imagerie et de radiologie publics et privés, à disposer d’une cartographie des équipements informatiques régulièrement actualisée, à gérer les comptes utilisateurs ou encore à protéger les accès Internet ou de télémaintenance.

Le programme numérique en marche

Annoncé le 3 octobre dernier dans le cadre de la présentation des mesures visant à renforcer la sécurité des établissements de santé et des professionnels qui y exercent, ce plan vient compléter les actions déjà mises en œuvre par la ministre pour encourager l’utilisation des technologies numériques en santé, dans un cadre qui garantit la confiance des utilisateurs. Le programme hôpital numérique, le plan « Territoires de soins numérique », la relance du dossier médical partagé et les expérimentations de télémédecine en font notamment partie. La ministre a par ailleurs annoncé, en mai dernier, un plan d’investissement de 2 milliards d’euros dont l’un des volets porte sur le numérique et les systèmes d’information dans les territoires.

L’innovation doit être encadrée

« La e-santé est porteuse de promesses fortes, notamment celle d’un système de soins de meilleure qualité, plus sûr et plus efficient. La sécurité est la condition sine qua non de la confiance et de l’acceptabilité de l’innovation pour les patients, comme pour les professionnels. Je souhaite que les établissements de santé prennent toute la mesure de leur responsabilité dans ce domaine et toutes les mesures nécessaires pour garantir leur fonctionnement » a déclaré Marisol TOURAINE.

  • Lily

    Elle ne manque pas d’air cette ministre !
    Personnel de santé à bout… pénurie de soignants dans les services, aucune reconnaissance pour ce métier ( proximité avec les malades et la souffrance) disons aucun respect pour cette vocation.
    La revalorisation des salaires, n’en parlons pas.
    Perso: 60 ans, chômeur longue durée, plus de couverture sociale depuis 10 mois, vu des tas de chefs d’état en France, des Giscard, Mitterrand, Chirac, Jospin, Sarkozy, et jamais une politique de santé aussi inique.
    Pourquoi voter à gauche ?
    Dans mon cas, sans sécurité sociale, le programme socialiste vaut celui de la droite. Et puis, voir la tête d’une baratineuse contente d’elle, ça suffit !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>