Pollution aux particules fines : ça continue !

Le 20 janvier 2017 - Par La rédaction avec l'AFP

Cette fois ce sont les Hauts-de-France qui sont concernés par une alerte à la pollution aux particules fines ce vendredi. Les départements du Nord et du Pas-de-Calais sont placés en procédure d’alerte.

C’est en raison d’un pic de concentration en particules fines que la décision a été prise par l’organisme chargé de surveiller la qualité de l’air, ATMO Hauts-de-France. Un  épisode de pollution qui s’explique par une trop faible dispersion des polluants, issus notamment du bois de chauffage, des activités économiques (industrielles et agricoles) et du trafic automobile.

Les températures n’y sont pour rien !

« L’épisode de pollution n’est pas en lien avec les températures, car il n’y a pas de surémission de polluants liée au chauffage. La production de polluants est habituelle », a expliqué à l’AFP l’organisme. En revanche, c’est « l’effet de couvercle » lié au froid qui « empêche une bonne dispersion verticale » des polluants, note ATMO.

Les précautions à prendre

Les deux départements vont entrer en alerte sur persistance automatiquement après trois jours consécutifs de dépassement du niveau d’information et de recommandation. L’utilisation des transports en commun et le covoiturage sont à privilégier. Il est également obligatoire de diminuer la vitesse de son véhicule de 20km/h sur les axes routiers et autoroutiers concernés.

Le seuil d’alerte est le niveau au-delà duquel une exposition de courte durée présente un risque pour l’ensemble de la population, et non plus seulement les personnes fragiles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>