Clotilde, 89 ans (06) : « Ma vie en maison de retraite »

Le 16 septembre 2015 - Par Vanessa Bernard

Placée en maison de retraite depuis le mois de mars dernier, Clotilde a eu du mal à s’acclimater. Le temps de s’adapter à ses nouvelles conditions de vie, mais aussi d’apprivoiser les autres résidents, elle a finalement réussi à prendre ses marques. Aujourd’hui, elle nous raconte son  quotidien.

« Je voulais finir ma vie chez moi, dans mon appartement. Mes enfants l’avaient d’ailleurs aménagé afin de l’adapter à ma situation : des barres d’appui ont été installées un peu partout et la baignoire de la salle de bain a été remplacée par une grande douche à l’italienne pour plus d’accessibilité. On m’a diagnostiqué un syndrome de Parkinson, il y a quelques années : parfois, en me levant, je suis prise de tremblements et mes jambes deviennent complètement instables.

Je voulais finir ma vie chez moi, dans mon appartement. Mes enfants l’avaient d’ailleurs aménagé afin de l’adapter

Je suis ainsi tombée plusieurs fois et malgré la mise en place d’un système de télésurveillance à mon domicile, mes proches étaient constamment inquiets. Ma dernière chute les a particulièrement bouleversés… J’ai passé plusieurs semaines à l’hôpital, puis en convalescence… A l’issue, mon fils et ma fille m’ont longuement parlé, tentant de me faire entendre la dangerosité de la situation. Au départ, mon refus était catégorique. Mais voyant les difficultés entraînées par ma prise en charge, je me suis finalement résignée.

Ce qui est choquant, c’est surtout le prix qui est de 3 000 euros par mois

J’ai moi même pris contact avec différents établissements. Ma petite fille m’a accompagnée pour les visiter et j’ai opté pour une maison de retraite à Saint-Laurent-du-Var. Ici, il y a vraiment différents types de personnes : des gens complètement dépendants avec des pathologies lourdes, des personnes comme moi avec toute leur tête mais ayant du mal à se déplacer, des résidents en forme…. Finalement, je dois dire que je ne suis pas si mal ici. Il y a des activités et des sorties même si je me sens parfois un peu prisonnière. Ce qui est choquant, c’est surtout le prix qui est de 3 000 euros par mois. Je pourrais me payer un palace avec une telle somme… et gâter toute ma famille. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>