BPCO

On parle d’elle tel un « tueur silencieux ». La BPCO (Broncho Pneumopathie Chronique Obstructive) est responsable d’environ 16 000 décès par an en France tandis qu’elle touche entre 3 et 3,5 millions de personnes

Selon la recommandation GOLD* 2017, 384 millions de personnes dans le monde étaient touchées par la BPCO en 2010. A l’horizon 2030, la maladie pourrait même devenir la troisième cause de mortalité. Fidèle à sa volonté d’amélioration continue de la santé des patients, le groupe Chiesi s’engage.

Maladie respiratoire chronique due à une obstruction permanente et progressive des voies aériennes, la BPCO ne se guérit pas. Heureusement, des traitements peuvent en soulager les symptômes. Dès lors, la précocité du diagnostic revêt une importance cruciale

Nicolas Roche, professeur de pneumologie à l’hôpital Cochin, spécialiste de la broncho-pneumopathie chronique obstructive fait le point sur la BPCO, une maladie peu connue et pourtant très répandue.

Meilleurs articles

Nicolas Roche, professeur de pneumologie à l’hôpital Cochin, spécialiste de la broncho-pneumopathie chronique obstructive fait le point sur la BPCO, une maladie peu connue et pourtant très répandue.

Maladie respiratoire chronique due à une obstruction permanente et progressive des voies aériennes, la BPCO ne se guérit pas. Heureusement, des traitements peuvent en soulager les symptômes. Dès lors, la précocité du diagnostic revêt une importance cruciale

Selon la recommandation GOLD* 2017, 384 millions de personnes dans le monde étaient touchées par la BPCO en 2010. A l’horizon 2030, la maladie pourrait même devenir la troisième cause de mortalité. Fidèle à sa volonté d’amélioration continue de la santé des patients, le groupe Chiesi s’engage.

On parle d’elle tel un « tueur silencieux ». La BPCO (Broncho Pneumopathie Chronique Obstructive) est responsable d’environ 16 000 décès par an en France tandis qu’elle touche entre 3 et 3,5 millions de personnes