Cet été en vacances, gare à la «Tourista»

Le 22 juin 2017 - Par Vanessa bernard

La « Tourista » ou diarrhée du voyageur peut parfois nous gâcher les vacances voire pire, se transformer en infection des intestins. Explications.

L’affection touche entre 10 et 50 % des personnes se rendant dans les zones à risques. Les régions subtropicales et tropicales qui peuvent avoir des standards d’hygiène différents des nôtres sont les endroits où nous sommes le plus susceptibles de contracter la maladie.

La Tourista c’est quoi ?

C’est le désagrément de santé le plus fréquent des voyageurs qui se rendent dans certains pays pour les vacances, Mexique, Thaïlande ou encore Egypte font par exemple partie de la liste des territoires à risque. Entre 30 et 50% des touristes dans les régions en voie de développement en Afrique, Asie et Amérique Latine sont concernés au moins une fois pendant leur séjour, le plus souvent dans les premiers jours suivant leur arrivée. Le risque descend entre 10 à 20% pour les voyages en Europe de sud et dans les Caraïbes. En Europe occidentale, la diarrhée n’a pas de conséquences dramatiques depuis l’apparition des antibiotiques et de normes d’hygiène plus strictes. Ainsi notre système s’est habitué à un certain confort de vie si bien qu’il est incapable de traiter les divers germes qu’il rencontre lors de vacances dans des pays moins regardants.

Une personne sur deux renoncerait à ses activités pour cause de Tourista et 20 à 30% elles resteraient clouées au lit

Quelles conséquences ?

La « Tourista » se manifeste souvent entre le troisième et le neuvième jour de voyage : flatulences, fièvre et diarrhée en sont les principaux symptômes. Elle est la plupart du temps inoffensive, bien que les passages répétés aux toilettes peuvent s’avérer désagréables en vacances ! Des évaluations parlent d’une personne sur deux qui renoncerait à ses activités de vacances pour cause de Tourista quand 20 à 30% d’entre elles resteraient clouées au lit … Mais pour 90% des personnes atteintes, les symptômes disparaissent au bout de quelques jours. Il arrive cependant que l’inconfort persiste. Il faut alors consulter un médecin car il s’agit peut-être d’une infection des intestins. Notez que dans un malheureux pour cent des cas, les vacances se terminent à l’hôpital…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>