Vincent 44 ans (26) : « J’ai toujours dormi 5 à 6 heures par nuit »

Le 1 décembre 2015 - Par Vanessa Bernard

Vincent fait partie de la France qui se lève tôt. 4h00 tous les matins pour être une heure plus tard sur son lieu de travail. Charcutier/traiteur, il n’a d’autre choix que d’être sur le pied de guerre le plus tôt possible pour préparer toutes les commandes du jour et les plats préférés de ses clients. Son sommeil, voilà plus de 25 ans qu’il est « perturbé »…

« Je n’ai jamais été un grand dormeur mais il faut dire que je fais ce métier depuis tellement longtemps que j’ai sans doute oublié ce que c’était que de dormir tout son saoul ! Faire la grasse matinée ? Je ne sais pas ce que c’est, je travaille 6 jours sur 7 ! Oui, le lundi, je suis off mais je suis tellement habitué à me lever aux aurores que pour moi traîner au lit jusqu’à 7h/7h30, c’est déjà un exploit ! Si je me sens fatigué ? Oui, bien sûr ! Je m’endors constamment sur le canapé le soir en regardant la télé ce qui rend ma femme dingue… Je subis donc des réveils constants jusqu’à ce qu’elle m’exhorte à aller au lit (rires).

La somnolence au volant, je connais aussi. J’ai d’ailleurs eu plusieurs mésaventures 

La somnolence au volant, je connais aussi. J’ai d’ailleurs eu plusieurs mésaventures : je me rappelle cette fois où heureusement mon épouse était à côté de moi et à pu prendre la main sur le volant pour nous éviter le fossé… Je me rappelle aussi cette fois, où je n’ai pas pu l’éviter mais heureusement, mon frère roulait derrière ma voiture et à pu venir immédiatement me secourir… Quand tu travailles très tôt, tu es forcément fatigué mais tu prends l’habitude de l’être.

Quand tu travailles très tôt, tu es forcément fatigué mais tu prends l’habitude de l’être

Tu as deux solutions : soit te coucher avec les poules et tu ne profites pas vraiment de moments agréables le soir avec ta famille, soit lutter pour passer un peu de temps avec elle… J’ai fait un choix qui n’est peut-être pas le meilleur pour ma santé, certes, mais en même temps, nous sommes combien dans cette situation ? Bien sûr que je sais que la fatigue est délétère mais il faut prendre sur soi et se reposer quand on en a l’occasion. J’aurai sans doute tout le temps nécessaire à la retraite ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>