Uvestérol D : les ventes suspendues par « précaution »

Le 5 janvier 2017 - Par La rédaction

Le 21 décembre dernier, un nourrisson de dix jours décédait suite à la prise d’une dose d’Uvestérol D, un médicament très courant utilisé contre la carence en vitamine D. Dans un communiqué de presse, le Ministère de la Santé annonçait hier l’engagement d’une procédure de suspension de la commercialisation du médicament.

La décision a ainsi été prise « par précaution » par l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM). Dans l’attente de la décision définitive de l’ANSM, la Ministre appelle les parents à ne plus administrer d’Uvestérol D à leurs enfants. Pour autant, elle se veut rassurante, le conseil n’étant donné encore une fois qu’à titre de « précaution ». Selon Marisol Touraine, les enfants ayant reçu ce médicament ne courent aucun danger. En effet, c’est le mode d’administration spécifique du produit qui présente des risques (et pas la vitamine D).

La vitamide D reste essentielle

Seul l’Uvestérol D est concerné par cette procédure, les autres spécialités à base de vitamine D continuant elles d’être vendues, d’autant qu’il existe des alternatives au médicament qui en ce moment fait débat. La vitamine D étant essentielle pour le développement des nourrissons, la Ministre appelle les familles à se rapprocher de leur professionnel de santé, qui leur proposera de la vitamine D sous une autre forme. Hier, ces professionnels de santé ont d’ailleurs reçues les recommandations nécessaires à ce sujet.

Un numéro vert mis en place

Et, pour assurer l’information de l’ensemble des familles, un numéro est désormais actif, joignable au 0800 636 636. « Je souhaite rassurer les parents qui ont donné de la vitamine D, sous quelque forme que ce soit, à leurs enfants : ils ne courent aucun danger. Mais je leur demande, à titre de précaution, d’arrêter le traitement par Uvestérol D. Je leur garantis une information transparente, objective et fiable. Et je mets tout en œuvre pour leur proposer, en lien avec les professionnels de santé, une solution alternative. », ainsi déclaré Marisol Touraine. A suivre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>