Un plan piéton à Paris pour favoriser la marche

Le 23 janvier 2017 - Par Vanessa Bernard

Nouveaux espaces piétonnisés, élargissement des trottoirs, circulation ralentie ou restreinte pour les voitures : Paris lance un grand plan piéton pour « favoriser la marche » en la rendant à la fois plus accessible et plus agréable. Explications.

Alors qu’il y a deux semaines, une étude menée par l’association Attitude Prévention aux côtés d’OpinionWay et de l’IRMES, révélait que nous ne réalisons pas les 10 000 pas quotidiens recommandés par l’OMS pour rester en bonne santé, Paris lance une « stratégie piéton ». D’ici 2020, la mairie veut que la capitale devienne une zone où l’on roule à 30 km/h maximum, en dehors des grands axes à 50 km/h. Ainsi, l’exécutif parisien, qui a fait une priorité de la réduction de la place de la voiture dans la capitale, soumettra au Conseil de Paris à la fin du mois un plan visant à favoriser la marche « bonne pour la santé, non polluante et facteur de revitalisation économique ».

Paris devient piéton pour la bonne santé des Parisiens…

Un « Paris piéton », représentant une enveloppe globale de quelque 90 millions d’euros,  qui prévoit des dizaines de projets dont certains déjà lancés, pour développer une continuité des parcours piétonniers, les rendre plus agréables ou améliorer l’information.

Ainsi, des passages piétons seront élargis ou multipliés par exemple sur les Champs-Elysées, la rue de Rivoli au coeur de la ville mais aussi dans le nord de la capitale. Outre les 7 grandes places (Nation, Panthéon, Bastille, etc) au réaménagement déjà annoncé, d’autres feront l’objet de travaux comme celle de l’Opéra dont le parvis sera agrandi ou la place du Colonel-Fabien.

Des rues dédiées aux enfants

Une « rue aux enfants » sera piétonnisée dès cette année par arrondissement, avec jeux et marquages au sol et dans les arrondissements volontaires, des « zones de rencontre » seront instituées où la voiture roulera toujours, à un maximum de 20 km/h, mais n’aura plus la priorité sur le piéton ou le cycliste. Des places de stationnement deviendront terrasses ou espaces de repos avec bancs. En outre, un « fil d’Ariane » tactile aidera les non-voyants à se repérer sur les places.

« Nous faisons ce que toutes les grandes villes font », s’est ainsi expliqué Christophe Najdovski, adjoint EELV aux Transports de la maire PS Anne Hidalgo.Najdovski. Et d’ajouter : « il s’agit de remettre la voiture à sa juste place. Elle occupe 50% de l’espace

public pour 13% des déplacements. »… De quoi peut-être effectivement favoriser la marche à pied, bonne pour la santé. Enfin, si le climat le permet…

Source : AFP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>