ITW – Pr. Aïdan : « Se préoccuper de sa santé auditive »

Le 2 décembre 2015 - Par Manon Costantini

En France, près de 5 millions de personnes seraient concernées par une déficience auditive. Un réel problème de santé publique qui reste encore trop tabou dans l’Hexagone. Plus d’explications avec le Professeur Aïdan, chirurgien ORL. 

Le vieillissement de l’oreille est-il inéluctable ?

Comme pour la vision, on ne peut pas échapper au vieillissement de l’oreille. C’est un phénomène inéluctable. Et, malheureusement, les appareils auditifs ont mauvaise réputation. La France accuse un retard à ce niveau là. Dans les pays nordiques ou en Allemagne, près de 80 à 90% des personnes subissant une perte d’acuité auditive portent un appareil, contre 20% seulement en France. Il y a différentes symboliques pour ces dispositifs en fonction de la population. Cela, parce qu’ils renvoient une certaine image de la vieillesse, de la dégradation corporelle que les gens ne veulent pas voir. C’est le comble pourtant quand on voit que certains n’ont pas de réticence à porter des lunettes rouges alors qu’ils n’osent pas porter d’appareil : définitivement le rapport n’est pas le même.

 En Allemagne, près de 80 à 90% des personnes subissant une perte d’acuité auditive portent un appareil, contre 20% seulement en France

Peut-on prévenir les troubles auditifs ?

On ne peut prévenir que la surdité totale. Le dépistage peut s’effectuer dès la naissance. Sinon, pour les déficiences auditives, il est important d’atténuer au maximum le bruit. Par exemple, les personnes travaillant dans le bruit peuvent en limiter les effets en portant un casque. Ceux qui écoutent de la musique peuvent en diminuer l’intensité.

A quel moment doit-on se dire qu’il faut aller consulter ?

Dès lors que vous ressentez une gêne dans le bruit, que vous n’entendez pas clairement les conversations lorsqu’il y a du monde autour de vous,  il se peut alors que vous souffriez d’une presbyacousie débutante. Dans ce cas, il est important d’aller consulter.

Les personnes travaillant dans le bruit peuvent en limiter les effets en portant un casque

Une perte d’audition peut-elle générer une accélération du déclin cognitif ?

Les bruits sonores importants dégradent plus rapidement. Pour les troubles oculaires, le patient met des lunettes, mais cela se complique pour les oreilles : elles sont en relation directe avec le cerveau ce qui crée une sorte de cercle vicieux entre les deux. Le patient n’entend pas bien, cela peut entraîner une diminution de la communication et finalement une dégradation du système central.

Que risque-t-on à ne pas soigner son audition ?

A ne pas se préoccuper de sa santé auditive, on risque une infection du tympan. Les adolescents et jeunes adultes peuvent également « hériter » d’une maladie génétique appelée otospongiose qui, si elle n’est pas traitée, peut mener à la surdité. Ne négligez jamais vos oreilles, une otite mal soignée, par exemple, peut avoir des répercussions délétères. Chez les enfants, beaucoup d’otites passent inaperçues : cela peut entraîner une gêne auditive et, par la suite, un retard de langage. Il faut donc être attentif, lorsqu’un enfant présente des troubles du langage ou subit un retard scolaire, il est important de consulter un spécialiste.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>