Travail : les violences mentales en baisse

Le 21 décembre 2017 - Par La rédaction avec l'AFP

Les violences morales au travail ont diminué de 2013 à 2016 en France, période qui a vu les « comportements hostiles » reculer tout en restant « fréquents », selon une enquête de la Dares publiée ce mercredi.

En 2016, 30% des salariés déclaraient avoir été victimes d’au moins un comportement hostile au travail, contre 37% en 2013, d’après cette étude du service de statistiques du ministère du Travail. Une baisse qui ne concerne toutefois pas les intérimaires, ni les salariés à temps partiel subi, qui, eux, disent avoir été davantage victimes de comportements hostiles. Par ce terme, on entend, une indifférence systématique (on fait toujours « comme si vous n’étiez pas là ») ou encore des critiques injustes, des humiliations, des moqueries, des propos obscènes ou dégradants, ou même des propositions insistantes à caractère sexuel.

Les femmes plus concernées que les hommes

Parmi les personnes concernées, les femmes « signalent plus souvent que les hommes » avoir été la cible d' »au moins un comportement hostile » : 31% des femmes et 28% des hommes disent en avoir été victimes en 2016. Les femmes déclarent  « notamment plus souvent des comportements méprisants et des atteintes dégradantes » que leurs collègues masculins. L’insécurité socio-économique est un facteur de risque: 44% des salariés qui craignent de perdre leur emploi disent avoir subi « au moins un comportement hostile », contre 30% pour l’ensemble des salariés.
   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>