Rhume : quelques astuces pour se prémunir

Le 23 décembre 2016 - Par Vanessa Bernard

Vous sentez le rhume arriver ? Vous ressentez des démangeaisons dans la gorge, vous vous sentez fiévreux et avez le nez bouché ? Nous vous proposons 8 tuyaux pour vous aider à prévenir un mauvais rhume de façon efficace, et mieux combattre ses symptômes.

1 – Prévenir les infections

La meilleure prévoyance est encore de lutter contre les infections. Pour cela, lavez-vous  les mains plusieurs fois par jour, particulièrement en automne où l’épidémie atteint son pic. Faites attention aux poignées de portes et aux barres de maintien pour passager dans les transports en communs qui sont de vrais nids à virus. Les  gels de désinfection sont très efficaces lorsque vous ne pouvez pas vous laver les mains. Et, au risque de paraître asocial, évitez en période épidémique la sympathique poignée de main ou la bise aux collègues de travail !

2 – Pensez au zinc

Le zinc réduit le risque d’attraper un rhume et en soulage les symptômes. Mais attention , il n’est efficace que s’il est pris dès l’apparition des premiers symptômes. Les personnes prenant des cures de zinc présentent moins de risque de contracter le virus. Les  médecins affirment qu’il a la capacité d’étouffer les virus et d’améliorer le système immunitaire.

3 – Adoptez la douche nasale

Déjà les Yogis dans la vieille Inde utilisaient l’effet sédatif de l’eau salée. Aujourd’hui, vous trouverez en pharmacie les bouteilles spéciales pour les lavements de nez. Les personnes pratiquant la douche nasale sont moins sujettes aux affections ORL.

4 – N’abusez pas des sprays nasaux

Si les sprays nasaux peuvent soulager, attention toutefois au risque d’accoutumance : plus de 4 pulvérisations quotidiennes peuvent provoquer un phénomène de résistance.  Contenant des vasoconstricteurs, ces sprays font dégonfler les muqueuses. Mais il y a un effet rebond dès l’arrêt du traitement et les muqueuses regonflent de nouveau… Le cercle peut alors devenir vicieux !

5 – Consommez plus d’ail… cru !

Il contient de l’Allicine qui agit contre des bactéries, et aussi contre les virus. L’Allicine apparaît, quand la plante est en contact avec l’oxygène. La meilleure façon de le consommer est donc cru, juste écrasé avec le plat du couteau et un peu de sel… Choisissez le soir pour préserver votre haleine tout au long de la journée !

6 – Faites du gingembre votre allié

Le  gingembre est également un médicament naturel dont l’efficacité est confirmée scientifiquement. Le thé au gingembre (seulement avec du gingembre frais) contient des matières anti-virales et anti-inflammatoires. 

7 – Prenez de l’aspirine

L’Acide Acetylsalicylique, plus connu sous le nom d’aspirine, combat les états fiévreux et a un effet anti-inflammatoire. Ce n’est pas pour rien si elle est le médicament le plus utilisé au monde. Attention encore cependant à ne pas dépasser la dose de 3 grammes par jour pour un adulte.

8 – Profitez des bienfaits de la nature

L’échinacée, le sureau noir, l’andrographis ou encore l’eucalyptus sont des plantes aux vertus multiples. Utilisées en infusion, teinture ou décoction, elles permettent de lutter efficacement contre les symptômes grippaux. Leur avantage principal étant l’absence d’effets secondaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>