Quels sont les sextoys préférés des Français ?

Le 21 août 2017 - Par Vanessa Bernard

Entre 2012 et 2016, le nombre de marchands proposant des accessoires érotiques en ligne a plus que doublé. De 241 e-commerçants proposant des sextoys en ligne, ils sont passés à 511 en 2016. Une hausse de 112 % ! Mais alors, quels sont les « joujou » les plus plébiscités ?

Chez les hommes, la tendance semble être aux lovetoys. Alors qu’ils constituaient 15 % de la demande en 2012, leur part est aujourd’hui passée à 27 % et ce, aux dépends des vibromasseurs qui ne représentent plus que 55 % de la demande, contre 67 % en 2012. Le plébiscite des godemichets est resté quant à lui plutôt stable lors des 5 dernières années avec une part de marché oscillant entre 15 et 18 %.*

L’utilisation des sextoys banalisée ?

Les chiffres montrent que l’usage des sextoys a fait l’objet d’une diffusion spectaculaire en l’espace de dix ans, et ce, notamment chez les femmes. Selon une enquête Ifop réalisée en février dernier**, aujourd’hui, près d’une Française sur deux (49%) admet en avoir déjà utilisé au moins une fois au cours de sa vie, contre un peu plus d’une sur trois il y a cinq ans (37% en 2012), 14% en 2009 et à peine 9% il y a dix ans (2007). Alors qu’elle constituait encore une expérience assez rare au début des années 2000, l’utilisation des sextoys s’est donc banalisée en à peine une dizaine d’années.

Un amusement qui se « joue » en duosextoys

L’usage des sextoys ne se réduit pas qu’à une activité masturbatoire, « honteuse » et solitaire. En effet, l’étude Ifop révèle que la part de la population en ayant déjà utilisé à deux (45%) est plus élevée que celle en ayant utilisé seule (29%). Et si chez les femmes, l’expérience en solitaire (40%) est presqu’aussi fréquente que l’expérience en couple (45%), rares sont les Françaises à n’en avoir utilisé qu’en solo : 6% seulement. Les Françaises, en effet, se montrent désireuses de « tester » des accessoires susceptibles de mettre un peu de piment dans leur vie de couple. D’ailleurs, 75% se disent à utiliser un sextoy (ou un nouveau sextoy) pour pimenter leurs ébats ou leurs jeux sexuels si leur partenaire le leur offrait.

Vibromasseurs et autres sextoys vibrants ont le plus la cote

Au regard du type d’objets qu’elles utilisent le plus, les Françaises semblent avoir un net penchant pour les vibromasseurs, les stimulateurs ou les canards vibrants (41% en ont déjà utilisé) ou encore, d’autres sextoys vibrants comme les cockring (11%), les boules de Geisha vibrantes (8%) ou les œufs vibrants (8%). Elles sont en revanche un peu moins (33%) à avoir déjà eu recours à des sextoys non-vibrants – tels que des godes réalistes ou fantaisistes ou boules de Geisha classiques – ou, dans un autre genre, à un plug anal (4%).

Internet, le supermarché préféré des Français

Anonymat oblige, sans doute, Internet constitue aujourd’hui le principal moyen d’acheter ce genre d’objets. L’accès aux sextoys semble facilité par la dématérialisation de leur achat : près des deux tiers des Français (61%) les achetant sur le web, et, pour l’essentiel (48%), sur les sites de vente en ligne spécialisés. Les magasins spécialistes de type «sex-shops » ou « loveshops » constituent l’autre principal circuit de distribution (27%). Enfin, les ventes à domicile (de type réunions Tupperware) s’avèrent être un mode de distribution non négligeable pour les femmes : 14% d’entre elles ayant acheté leur dernier sextoy de la sorte. Si des gros players généralistes comme La Redoute ou eBay ont intégré les sextoys à leurs catalogues, des sites spécialisés dans les accessoires pour pimenter sa vie sexuelle en solo ou à deux ont émergé ces dernières années. Leur point fort : l’anonymat qu’ils proposent et l’envoi discret des colis dont on ne peut deviner le contenu… Un service bienvenu si jamais le colis était livré par erreur à un autre destinataire. A bon entendeur…

*D’après une étude idealo

**Sondage Ifop : Les Français et les sextoys : la grande enquête

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>