ITW – Dr. Georges Lévy : « Ce qu’il faut savoir sur la contraception »

Le 30 juin 2015 - Par Vanessa Bernard

Il existe aujourd’hui de nombreux modes de contraception. Si la pilule reste incontestablement, le moyen massivement privilégié par les Françaises, reste que le stérilet gagne du terrain. Face aux différentes possibilités qui s’offrent à nous, que choisir ? Le Dr Georges Lévy, gynécologue, obstétricien à Paris nous répond.

Pouvez-vous tout d’abord nous indiquer pourquoi la contraception est si importante ? 

Il y a chaque année 200 000 IVG qui sont pratiquées en France. C’est trop : il faut diminuer cela. C’est pourquoi il est nécessaire d’agir en amont en mettant fin aux tabous et préjugés des jeunes femmes sur le sujet de la contraception. Ainsi, le rôle du médecin est de discuter avec ses patientes afin de comprendre, en fonction de leur mode de vie et de leurs attentes, quelle est la méthode qui leur convient. Un choix n’est pas irréversible, d’ailleurs. On peut commencer par la contraception orale et décider, plus tard, de se faire poser un stérilet.

La pilule reste encore la méthode la plus plébiscitée…

En effet, depuis les années 70, la pilule est le mode de contraception préféré des Françaises. Pour autant, celle-ci a subi une certaine diabolisation du fait notamment de tout le débat autour des pilules de 3e génération. Cela a contribué à créer de nouveaux tabous et préjugés autour de cette méthode… Pour ma part, je considère que cette « publicité » ne trouve pas de réelle justification ! Je rappellerai simplement que quelle que soit la pilule, les risques encourus sont les mêmes, puisque les contre-indications n’ont jamais changé. La pilule n’est pas conseillée aux fumeuses ou à celles qui sont atteintes de maladies veineuses, par exemple…

Vous parliez de stérilet. Quelles sont les femmes concernées ? 

Toutes ! La méthode est fiable, approuvée, et accessible à toutes les femmes même celles qui n’ont jamais eu d’enfants ! Il faut sortir des idées reçues et avoir aussi conscience qu’à chaque femme correspond une contraception adaptée et que chaque mode contraceptif peut avoir des contre-indications. Le stérilet, par exemple, ne sera pas conseillé a une femme ayant eu une grossesse extra utérine, qui a une malformation de l’utérus, qui connaît des règles hémorragiques… En discutant sans tabou avec son gynécologue, on trouve finalement toujours la contraception qui va bien !