Prise de poids pendant la grossesse : ce qu’il faut savoir

Le 9 mai 2015 - Par Jeanne Roy

Une récente étude américaine fait état que 47% des femmes enceintes prennent trop de kilos pendant leur grossesse par rapport aux recommandations médicales. Retour sur un phénomène qui peut avoir des conséquences délétères sur la santé de maman mais aussi de bébé.

Ainsi près d’une femme sur deux serait concernée par une prise de poids « excessive » durant sa grossesse. Si les guillemets s’imposent à l’adjectif c’est qu’il est très difficile de déterminer avec exactitude le poids précis qu’une femme enceinte est censée prendre durant cette période de sa vie… Et pour cause, chaque femme est unique  et possède son propre poids. Il revient alors au médecin de donner ses préconisations en fonction de l’IMC de la future maman (Indice de Masse Corporelle). Ainsi, plus une femme est dans la fourchette haute (c’est-à-dire, « en surpoids » ou « obèse »), moins elle devra prendre de kilos. Pour autant, ces dernières suivent-elles les recommandations de leur docteur ? A en croire l’étude américaine publiée en avril dernier dans la revue Obstretric and Gynecology, seule une maman sur trois appliquerait les consignes… Les conclusions de cette vaste enquête menée sur une centaine de patientes originaires de 28 pays, montrent que si 21% des femmes ne prennent pas assez de poids pendant la grossesse, elles sont en revanche 47% à trop grossir… Un résultat préoccupant. En effet, outre la difficulté de reperdre les kilos pris, il est un phénomène plus alarmant encore : le risque pour la maman déjà en situation d’obésité de voir sa maladie s’aggraver mais aussi celui de faire de l’hypertension artérielle ou d’être affectée par un diabète gestationnel pendant la grossesse. Notons aussi qu’à trop grossir, une femme coure un risque plus important de mettre au monde un bébé plus « en chair ». Il n’en sera pas moins mignon, bien sûr, mais là encore, il peut y avoir des complications à l’accouchement ; parfois la césarienne sera inéluctable. Denière mise en garde, enfin, des chercheurs américains ayant mené l’étude : les enfants nés d’une maman en surpoids ont par ailleurs plus de risques de développer, à l’âge adulte, des maladies cardiovasculaires et du diabète. La vigilance des parents et des médecins est donc de mise.