Pourquoi le soja est un aliment plébiscité

Le 31 août 2016 - Par Vanessa Bernard

A la base de l’alimentation des peuples de l’Extrême-Orient qui le plébiscitent depuis plus de 3 000 ans pour ses vertus nutritionnelles, le soja conquiert de plus en plus les Français pour les même raisons. Explications.

LE SOJA ET LES MALADIES

Contre l’excès de cholestérol, le soja pourrait représenter un complément naturel dans la prise en charge du patient selon le Dr. Roussel, phytothérapeute, à l’origine d’un livre sur le sujet*. Il explique qu’il y aurait un « intérêt à une consommation assidue du soja dans le traitement de l’hyper cholestérolémie ». La graine de soja, en effet, est reconnue pour sa teneur élevée en oméga 3 (ALA) et oméga 6 (LA) qui participent ainsi au maintien d’une cholestérolémie normale.

LE SOJA ET LES PROTÉINES VÉGÉTALES

Connue aussi pour être une excellente source de protéines végétales, la graine de soja en contient environ 36%. Des protéines qui apportent naturellement les 8 acides aminés essentiels, et présentent ainsi une qualité nutritionnelle supérieure aux autres protéines végétales et assez proche de certaines protéines animales telles que celles du lait ou encore des œufs (protéines de référence). Le soja permet d’équilibrer les apports entre protéines animales et protéines végétales ; il faut savoir en effet que les protéines végétales consommées par les Français ne représentent que 35% de leur apport en protéines alors même que selon les recommandations, elles devraient atteindre 50% (1,2). Le soja renferme également « des vitamines – la plupart de celles du groupe B – et des minéraux en quantité appréciable », explique le Dr. Roussel qui n’en finit plus de décliner les vertus d’une plante « riche en calcium, phosphore et potassium » et contenant « des quantités notables de fer ainsi que de nombreux oligo-éléments. »

LE SOJA POUR LES INTOLÉRANTS AU LACTOSE

« Une petite graine magique », qui peut s’avérer intéressante aussi pour certains intolérants. « Le jus de soja et les produits issus du soja ne contiennent pas de lactose, et peuvent donc être consommés avantageusement. » C’est pourquoi le soja convient parfaitement aux intolérants au lactose et aux personnes allergiques aux protéines du lait de vache. Ainsi : « le jus de soja peut constituer une alternative surtout celui enrichi en calcium. »

QUAND ON SUPPORTE MAL LE GOÛT DU SOJA

Et à ceux qui supportent mal le goût du soja3 mais qui pour autant veulent profiter de ses vertus, le Dr. Roussel conseille « de manger régulièrement du tofu ou des yaourts au soja. Si le goût est mal accepté, il peut être masqué par différents arômes comme la vanille. » Ne reste alors plus qu’à se faire plaisir !

1. AFSSA, 2007. Apports en protéines : consommation, qualité, besoins et recommandations. / 2. GEMRCN, 2015. Recommandation nutrition / 3. 2 à 3% des individus selon l’expérience du Dr. Roussel.
*Les vertus du soja – Dr. Michel Roussel – Editions Alpen – 2005

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>