Pourquoi grossesse rime avec varices ?

Le 10 mai 2017 - Par Vanessa Bernard

Comme l’hérédité et la prédisposition familiale, la grossesse fait partie des facteurs favorisant la dilatation des veines et, donc, l’apparition de varices. Comment explique-t-on ce phénomène ? Explications.

Varices : la faute aux hormones !

La grossesse est en effet un moment de la vie qui favorise la survenue ou l’évolution des varices du fadispositif-compressif-femme-enceinteit de la forte « imprégnation hormonale » à laquelle la femme est soumise durant cette période. C’est ainsi que lorsqu’elle est enceinte, la future maman peut voir ses parois veineuses devenir plus lâches et se distendre. On sait, par exemple, que l’augmentation du taux de progestérone qui assure le bon déroulement de la grossesse, entraîne un assouplissement des parois veineuses. C’est ainsi que les veines  de la femme enceinte ont la capacité d’accepter une plus grande quantité de sang avec pour conséquences directes un enflement et l’apparition de varices.

Grossesse : la pression sanguine augmentée

La dilatation des veines s’explique également par le fait que deux être cohabitent ensemble dans le même corps. Pour se former, évoluer, le fœtus a besoin d’un apport de sang et c’est la maman qui le lui transmet naturellement. Pour pouvoir permettre ces échanges, les vaisseaux de la mère se dilatent, pour véhiculer la quantité de sang nécessaire pour deux. Qui dit plus de sang, dit donc plus de puissance pour le faire circuler : c’est ainsi que la pression sanguine augmente.

La grossesse est en effet un moment de la vie qui favorise la survenue ou l’évolution des varices du fait de la forte « imprégnation hormonale » à laquelle la femme est soumise durant cette période.

Des varices sans gravité

Finalement, la combinaison de l’augmentation de la pression et de la dilatation des veines se traduit par l’apparition de varices qui peuvent se former à divers endroits du corps. Cependant, chez la future mère, on les observe le plus souvent le long des jambes. Rarement sources de complications, les varices de grossesse peuvent être douloureuses mais elles dérangent principalement pour leur côté inesthétique. Pour autant la Haute Autorité de Santé désigne les femmes enceintes comme des patientes au risque thromboembolique (autrement appelé phlébite) accru. C’est pourquoi, il leur est aussi vivement recommandé de se tourner vers des dispositifs compressifs pendant la grossesse. Pour ces publics, une compression par bas est ainsi indiquée, que la future maman ait une maladie veineuse chronique préexistante ou pas, et ce, pendant les six semaines qui suivent son accouchement. 

© iStockphoto

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>