Monoxyde de carbone : l’INPES lance l’alerte

Le 22 octobre 2015 - Par Manon Costantini

En France, le monoxyde de carbone est la première cause de mortalité accidentelle par toxique : on dénombre près d’une centaine de décès en moyenne par an. Depuis le 1er septembre 2015, déjà 42 personnes ont subi une intoxication.L’INPES nous alerte : il faut à tout prix éviter la formation de ce gaz.

Entre septembre 2013 et mars 2014, 1028 épisodes d’intoxication domestique au monoxyde de carbone ont été signalés au système de surveillance de l’Institut de veille sanitaire (InVs). En étant invisible, indolore et non irritant, le CO (monoxyde de carbone) ne prévient pas quand il commence à intoxiquer… Pour autant, certains symptômes peuvent nous alarmer comme des maux de têtes, des nausées, et même des vomissements… A bien les identifier, il est alors possible de réagir rapidement.

Le CO s’invite dans vos maisons 

Quelques mesures de précautions sont à prendre pour éviter ce phénomène d’intoxication. Pensez, par exemple, à faire vérifier vos installations. Le CO vient de divers appareils comme le poêle, la chaudière, la cuisinière, le chauffage d’appoint ou encore le chauffe-eau.S’il n’est pas produit par ces appareils, il résulte notamment de défauts d’entretien, d’absence de ventilation ou de la vétusté d’un appareil.

L’INPES donne ses recommandations

Pour limiter les risques, il est fortement recommandé de faire vérifier la totalité des appareils de chauffage, de production d’eau chaude et des conduits présents chez nous. Dans l’idéal, il est conseillé d’aérer, tous les jours, les pièces de la maison pendant au moins 10 minutes. Si les symptômes évoqués plus haut surviennent chez une ou plusieurs personnes se trouvant dans la même pièce, attention, la vigilance est de mise : l’intoxication n’est peut-être pas loin. Dans ce cas, faisons entrer de l’air par les portes et les fenêtres, et arrêtons les appareils de chauffage et de cuisson, sortons de la maison et appelons les secours. Parfois, ce sont de simples gestes qui peuvent sauver des vies.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>