Mal de dos : et pourquoi pas la phytothérapie ?

Le 17 janvier 2018 - Par Vanessa Bernard

On le sait, les plantes contiennent des principes actifs particulièrement intéressants. A la fois anti-inflammatoires, reminéralisantes, ou encore antalgiques… elles sont dotées de multiples vertus qui peuvent nous aider à combattre le mal de dos.

Les chiffres en témoignent puisque, selon l’INRS (L’Institut national de recherche et de sécurité pour la prévention des maladies professionnelles) « dans une population en âge de travailler, plus de 2 salariés sur 3 ont eu, ont ou auront une lombalgie ». Souvent considéré comme le « mal du siècle », le mal de dos est dû à une atteinte fonctionnelle dans la plupart des cas, et parfois à une lésion du disque ou des articulaires postérieures. Parmi les facteurs déclenchants de la douleur, par ailleurs, multiples, on note des micro-traumatismes répétés, la sédentarité, des efforts physiques intenses… Mais alors que l’heure est de plus en plus à la recherche du bien-être, et à la naturalité, pourquoi ne pas utiliser les plantes pour se soulager ?

Mal de dos : les vertus des plantes…

La nature, en effet, nous gratifie d’une kyrielle de plantes, chacune d’entre elles étant dotée de multiples vertus pouvant agir alors sur notre organisme de façon plus douce que les traitements chimiques. Et certaines d’entre elles peuvent nous aider à combattre le mal de dos, il serait dommage de ne pas en profiter !

Parmi les plantes amies du dos, figurent l’harpagophytum, la reine des prés, l’ortie, la prêle, le bambou et le curcuma. Surnommé griffe du diable, l’harpagophytum, en agissant sur la mobilité et la souplesse articulaire, s’impose quand les douleurs ont une cause organique, et plus particulièrement en cas d’arthrose. Il est aussi conseillé en traitement-relais des anti-inflammatoires.

… pour se soigner naturellement !

Autre plante épatante pour vaincre les lombalgies : la reine des prés, qui contient un précurseur de l’aspirine et qui a un effet calmant sur la douleur et l’inflammation. Ses effets thérapeutiques sont quasi instantanés. Pour autant, elle est à éviter en cas d’allergies à l’aspirine. Reine des prés et harpagophytum peuvent d’ailleurs faire l’objet d’une association.

Le curcuma, qui renferme de la curcumine, est doté de propriétés anti-inflammatoires. Il agirait sur les médiateurs de la cascade inflammatoire et de la destruction articulaire

Ortie, prêle, et bambou : qu’est-ce que ces trois plantes ont en commun ? Elles sont toutes dotées de propriétés reminéralisantes (l’ortie étant la plante la plus riche en silicum). Du pain béni pour le traitement de fond des douleurs articulaires ! Enfin, le curcuma, qui renferme de la curcumine, est doté de propriétés anti-inflammatoires. Il agirait sur les médiateurs de la cascade inflammatoire et de la destruction articulaire.

Et surtout : évitez le stress !

Si vous avez mal au dos, c’est aussi peut-être que vous êtes stressé et/ou anxieux. En effet, le stress est parfois à l’origine des douleurs, mais il intervient aussi dans la chronicisation des symptômes. Si tel est votre cas, pensez aussi à adjoindre aux remèdes cités ici, des plantes aux vertus calmantes comme la passiflore, l’orange amère, l’aubépine… qui vous aideront à mieux lutter contre votre mal de dos. Enfin, sachez que si les plantes n’entraînent pas d’effets secondaires, en revanche, elles renferment de vrais principes actifs. C’est pourquoi certaines d’entre elles sont déconseillées aux femmes enceintes. N’hésitez pas à demander conseil à votre médecin ou pharmacien !

  • Leblat

    Pour limiter le mal de dos; dormir dans un lit sa taille. Donc pour les grands, lit de 210 ou + …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>