Les seniors, un poids économique mésestimé ?

Le 25 janvier 2017 - Par Vanessa Bernard

Un rapport remis ce mercredi au gouvernement met en évidence que si le tourisme des seniors représente un « vrai vecteur économique », il n’est toutefois pas suffisamment exploité par les professionnels du secteur.

« Quel que soit son âge, le senior du XXIe siècle se sent plus jeune que son âge réel » et est un « consommateur averti, qui dégage plus de temps pour les loisirs et les voyages que la population active », résume Christophe Bouillon, député PS et auteur du rapport remis aux secrétaires d’Etat Matthias Fekl (Tourisme), Martine Pinville (Consommation) et Pascale Boistard (Personnes âgées). Ainsi, en 2014, près d’un tiers des nuitées de touristes français ont été réalisées par des personnes de 62 ans ou plus. Notons aussi que les seniors sont à l’origine de 22,2 milliards d’euros de dépenses touristiques, aussi bien pour leurs voyages en France (88%) qu’à l’étranger.

Mais qui sont ces seniors tellement actifs ?

Malgré ces chiffres encourageants pour l’économie touristique, il semblerait que pour encore beaucoup de professionnels, le tourisme des seniors se résume au problème de l’accessibilité, alors même que le terme senior englobe des publics complètement différents : il y a une génération et demie entre la tranche des 55/65 ans, très active et très consommatrice, et les plus de 85 ans. C’est pourquoi Christophe Bouillon souhaite faire de la France « une destination attractive pour les touristes seniors » et ainsi susciter une prise de conscience auprès des professionnels du secteur. Une volonté qui passerait par la mise en place de schémas directeurs et de stratégies locales, régionales et nationales.

En outre, le rapport présenté suggère également la création de dispositifs d’aide financière aux départs en vacances des personnes âgées, par exemple pour remplir les établissements touristiques hors saison. Pourrait également être mis plus en valeur l’aspect « bien-être » – et pas seulement médical – des sites de cure thermale, même s’il n’est pas question de créer un quelconque « label senior », précise le rapporteur.

Source : AFP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>