Les Français veulent en savoir plus sur les produits « frais » !

Le 20 octobre 2016 - Par Vanessa Bernard

A l’occasion du Salon International de l’Alimentation (SIAL) qui se tient jusqu’à aujourd’hui à Paris Nord Villepinte, un sondage* a été réalisé sur l’opinion des Français face aux produits frais. Explications.

Il en ressort ainsi que globalement « 8 Français sur 10 considèrent les produits frais meilleurs pour la santé que les produits industriels mais que seuls « 34% d’entre eux en consomment plus qu’il y a 5 ans pour un budget mensuel de 182€ en moyenne. » Nous sommes nombreux, en effet, à les juger généralement « trop chers, à l’exception des produits de boulangerie – pâtisserie. »

Le manque d’information

Côté étiquetage, à l’heure de l’information nutritionnelle, il ressort « qu’un Français sur 2 a déjà douté de l’exactitude de la date limite de consommation (DLC) d’un produit frais et que 46% ne se sentent pas suffisamment informés quant à la durée de conservation des produits frais en général. 57% ne savent pas quels produits frais se conservent mieux hors du réfrigérateur et 63% ignorent les possibilités de consommation d’un produit ayant changé de texture, d’aspect ou de couleur. Plus inquiétant : « 34% ne connaissent pas suffisamment les risques de consommation d’un aliment décongelé puis recongelé. »

Manque d’information = gaspillage et risques alimentaires

On apprend aussi que « 73% ont déjà consommé des aliments périmés et que 64% ont déjà pris le risque de congeler un produit frais le jour de sa date limite de consommation. » Des chiffres qui expliquent peut être que « plus d’un quart des Français est déjà tombé malade suite à la consommation de produits frais. »

En termes de gaspillage, « 54% des consommateurs ont déjà jeté un produit frais doutant de sa durée de conservation après ouverture » tandis que « 46% ont déjà jeté un produit frais juste après son achat car ils n’avaient pas fait attention à la date limite de consommation ! »

Des mauvais élèves qui veulent mieux faire…

Plus que jamais, ces résultats reflètent l’importance que revêt l’information pour les consommateurs : près d’un sur deux à souhaiterait d’ailleurs « des solutions permettant de scanner n’importe quel produit frais, entamé ou non, afin de savoir s’il est vraiment consommable. » L’innovation ne leur fait pas peut non plus puisque « 47% souhaiteraient disposer d’un système de puce intelligente dans les produits frais à risque (viande, poissons, etc…) informant en temps réel de l’état de conservation et de la possibilité de les consommer en toute sécurité » ; en outre, « 46% voudraient pouvoir acheter leurs produits frais dans des distributeurs réfrigérés installés partout. »

Dans un tel contexte, le test de l’étiquetage nutritionnel lancé depuis le 26 septembre dernier dans 60 magasins français sur 1 300 produits agroalimentaires, afin d’améliorer l’information des consommateurs pourrait être un premier pas… Rappelons que l’information nutritionnelle reste un axe majeur de la loi de modernisation de notre système de santé. Marisol Touraine explique ainsi : « qu’un tiers des cancers pourrait être évité par une meilleure prévention nutritionnelle. »

* Sondage réalisé par l’institut OpinionWay pour Bizerba, leader des solutions technologiques dédiées aux rayons frais, pour Français face aux produits frais.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>