Le psoriasis sous toutes ses formes

Le 19 février 2016 - Par Manon Costantini

Le psoriasis se décline sous plusieurs formes. L’infection inflammatoire de la peau se distingue donc grâce à son apparence et sa localisation. Revenons sur les différentes déclinaisons de la maladie.

Le psoriasis en plaques

La forme la plus répandue est le psoriasis est « en plaques ». Dans ce cas, l’infection se manifeste sous forme de plaques rouges, recouvertes d’une plaque de peau blanche. Cette dernière se décroche alors telles des écailles. En règle générale, ce type d’infection se répand sur le cuir chevelu, les coudes, les genoux et parfois le bas du dos. Ces lésions ne gratte pas, ou alors très peu, et représentent près de 80% des cas de psoriasis connus.

Le psoriasis en gouttes

Cette déclinaison de la maladie est beaucoup plus rare puisqu’elle ne représente qu’environ 10% des cas connus. Elle apparaît la plupart du temps chez les enfants et adolescents sous la forme de petites plaques survenant en grand nombre. Généralement localisées sur le tronc, les bras et les jambes, ces plaques mesurent moins d’un centimètre de diamètre.

Le psoriasis du cuir chevelu

Comme pour le psoriasis en plaques, cette forme d’infection est représentée par des plaques rouges, couvertes de lambeaux cutanés blancs. Cependant, elle se manifeste de façon ultra-localisée puisqu’elle intervient dans le secteur du cuir chevelu. Des démangeaisons se font ressentir, allant parfois jusqu’au saignement.

Le psoriasis des plis ou psoriasis inversé

Ici, ce sont les zones de flexions, les zones « à plis » qui sont ciblées. Ainsi, ce type de psoriasis apparaît aux niveaux de l’aine, des aisselles, des coudes et des genoux.

Le psoriasis des ongles

Le plus délicat, lorsque cette forme d’infection se déclare, c’est qu’elle est souvent confondue avec un champignon. En effet, le psoriasis localisé à cet endroit cause un épaississement de l’ongle, des lésions et des cassures.

Le psoriasis palmo-plantaire 

Ce psoriasis peut s’apparenter à des « cors ». Présent sur la plante des pieds et la paume des mains, il gratte généralement très peu. Les plaques sont ici bien délimitées et donnent un effet d’épaississement de la peau.

© iStockphoto

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>