Sexe : et si on parlait enfin de l’orgasme féminin ?

Le 21 mars 2017 - Par La rédaction

57% des femmes sexuellement actives admettent avoir eu assez régulièrement (ou souvent) des difficultés à jouir au cours des 12 derniers mois*. Un chiffre assez rare sur la sexualité de ces dames, l’orgasme féminin restant un sujet très peu étudié, et sans doute, à « dé-tabou-iser »…

« A quoi bon s’occuper de la jouissance féminine puisque la femme n’a pas besoin de jouir pour concevoir et qu’aucune étude ne montre que la fertilité d’une femme augmente avec son plaisir ? » La question ainsi posée montre bien le ressentiment de la gynécologue Odile Buisson qui constate que l’orgasme féminin : « est une tache aveugle en médecine, sociologie, biologie, histoire, littérature… », et qu' »il existe plus d’études sur le panaris ou la cuisson du riz que sur l’extase féminine ».

Dans le couple, la situation se complique même encore plus : trop souvent les femmes n’osent pas demander ce qu’elles veulent, et il y a une véritable opposition entre un discours ambiant de plus en plus libéré et une timidité réelle que nous gardons dans l’intimité : souvent, nous restons dans le contrôle permanent, avec la peur du regard de l’autre ou bien celle de vexer notre partenaire en lui demandant autre chose que ce qu’il (ou elle) nous fait… Comment passer du statut de Madone à celui de femme libérée… sans rien perdre au passage ?

Reconquérir le plaisir féminin

Oui, le plaisir féminin reste encore parfois tabou, y compris quelquefois aux yeux de la loi, quand des pays pratiquent encore couramment l’excision (200 millions de femmes dans le monde selon l’ONG Plan-International) dont l’objectif même est de mutiler une partie du sexe féminin qui a justement aussi pour vocation de procurer du plaisir ! C’est pourquoi de nombreux supports voient le jour à l’instar du blog www.le-plaisir-feminin.com qui est le premier à se dédié au plaisir féminin pour promouvoir l’égalité des droits au plaisir pour les femmes comme pour les hommes !… Informer mais aussi questionner, débattre, échanger, tel est son objectif.

« L’orgasme jouait un rôle essentiel dans l’ovulation chez nos lointaines ancêtres »

Orgasme féminin : la recherche avance pourtant…

On a trop souvent eu tendance à penser que l’orgasme féminin n’avait aucun rôle dans l’évolution, contrairement au masculin, nécessaire à la fécondation. Mais à en croire Gunter Wagner de l’université Yale et Mihaela Pavlicev de l’hôpital des enfants de Cincinatti, aux Etats-Unis, il y a environ  60 millions d’années, la libération d’hormones due à l’orgasme déclenchait des mécanismes essentiels à l’ovulation. Ils ont aussi découvert que le  clitoris s’était éloigné du vagin chez les mammifères à ovulation cyclique, rendant la stimulation moins évidente lors de rapports sexuels. » Ceci peut expliquer pourquoi certaines femmes parviennent à l’orgasme grâce à la masturbation ou à la stimulation clitoridienne » affirment les chercheurs…

*Enquête IFOP 2016

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>