Le cycle sexuel chez l’homme, en 4 phases !

Le 18 novembre 2016 - Par Vanessa Bernard

Si l’excitation sexuelle est un processus complexe et individuel, il est quand même une base commune à tous les hommes. Les résultats d’observation faites par les pionniers  William Masters et Virginia Johnson en matière de sexologie qui ont réalisé leurs premières études dans les années 60, sont toujours d’actualité. Lumière sur le cycle sexuel…

Selon Masters et Johnson le cycle de la réponse sexuelle comprend quatre phases: la phase d’excitation, la phase de plateau, la phase de l’orgasme et la phase de régression.

La phase d’excitation : comment la reconnaître, un indice ?

Pour les garçons et les hommes, l’excitation sexuelle peut arriver très vite et comme la nature est  bien faite, elle a donné à cette phase un signe bien visible histoire de bien faire comprendre ce qui se passe : l’érection !  Avec l’augmentation de l’excitation, on observe parallèlement une tension générale des muscles et une  augmentation des  fréquences cardiaque et respiratoire. Il arrive cependant que, même avec tout l’enthousiasme et la bonne volonté du monde, la sacrosainte érection se fasse attendre… Ce n’est pas inquiétant si cela reste ponctuel mais une consultation est à envisager quand le phénomène perdure.

La phase de plateau, juste avant l’orgasme

Pendant cette phase , le pouls et la pression artérielle augmentent et la respiration devient plus rapide. Le pénis est toujours en forme et les testicules se gonflent. C’est à ce stade que survient la sécrétion d’un liquide « pré-éjaculatoire » qui peut contenir des spermatozoïdes, expliquant ainsi certaines grossesses sans éjaculation. Cette phase de plateau est malheureusement très courte pour les éjaculateurs précoces qui passent à la case orgasme sans attendre.

La phase de l’orgasme, enfin …

L’orgasme lui-même ne prend que quelques instants et se manifeste par saccades spasmodiques au sommet de l’excitation. Ces contractions musculaires permettent une éjection du sperme active et améliore ainsi la fécondité. Tous les muscles du corps et du visage sont tendus, le souffle, le pouls et la pression artérielle : tout est dans le rouge ! Petite précision : la force de l’éjaculation n’a rien à voir avec la sensation de l’orgasme.

La phase de résolution : ne pas déranger !

Dans cette phase, les changements liés à l’excitation se résorbent : le pouls, la pression sanguine et la respiration reviennent à la normale, le porgasmeénis reste en érection. L’érection dépend de la durée de l’excitation et de la phase de plateau. Mais attention mesdames, immédiatement après l’orgasme, l’homme est dans une période dite réfractaire, une partie de la phase de régression. Il n’est pas excitable, la stimulation sexuelle peut être même ressentie comme douloureuse à ce stade. La durée de la période réfractaire tend à augmenter avec l’âge… !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>