Le burn-out : un problème connu mais pas reconnu

Le 23 février 2016 - Par Manon Costantini

Burn-out : épuisement ne nécessitant pas de médicaments, donc non-pathologique, ou réelle maladie professionnelle ? La limite est aussi floue que le phénomène. Pourtant, des milliers de personnes y sont confrontés. Les experts de santé s’alarment. 

Le burn-out, ou épuisement professionnel, n’est pas un mal anodin. Caractérisé par « un sentiment de fatigue intense, une perte de contrôle et d’incapacité à aboutir à des résultats concrets au travail », selon l’OMS, ce problème de santé d’ordre psychologique prend une ampleur inquiétante depuis les années 90. De nos jours, les troubles psychologiques de type burn-out représentent presque 40% des prestations d’invalidité. Bien que répandu, le mal n’est à ce jour pourtant pas encore reconnu comme étant une pathologie médicale.

Des symptômes bien connus

C’est pourquoi l’Académie de médecine a choisi d’agir en réclamant davantage de recherches sur le burn-out. Une série de mesures ont d’ailleurs déjà été proposées dans le but d’améliorer la prévention et la prise en charge du problème. Aujourd’hui encore, difficile d’établir des estimations : le phénomène pourrait toucher près de 30 000 personnes, selon l’Institut de veille sanitaire (InVS). Mais un chiffre sous évalué disent les cabinets spécialisés dans la prévention des risques professionnels qui parlent de 3 millions de cas !

Un statut encore trop imprécis

Pathologie, réel trouble mental, ou simple fatigue ? Antidépresseurs ou cures de repos ? La limite entre les différents termes est aussi floue que le concept en lui-même. En comprendre les tenants et les aboutissants est pourtant la clé pour traiter le problème correctement. « Même si ce n’est pas pour demain, on peut imaginer qu’un jour, lorsqu’on aura davantage de connaissances sur le burn-out, on pourra peut-être le reconnaître comme une entité précise au sein de troubles psychiatriques », conclut l’Académie de médecine.

 

Lire aussi : l’ITW du Dr. Patrick Mesters : « Prévenir le mal du siècle chez les travailleurs »

 

© iStockphoto

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>