Journée de l’Allergie : vers un plan dédié ?

Le 20 mars 2017 - Par La rédaction

A l’occasion de la 11ème Journée de l’allergie, et dans un contexte d’explosion du nombre de patients, le Syndicat français des allergologues (SYFAL) rappelle la nécessité de mettre la santé environnementale au travers, par exemple, d’un « plan allergies »…

Le nombre de personnes souffrant d’allergies, quel qu’en soit le type, n’a cessé d’augmenter ces dernières décennies. Alors qu’elle touche aujourd’hui près de 30% de la population française (contre 3,8% seulement en 1968), l’Organisation mondiale de la santé (OMS) considère que la moitié de la population mondiale en souffrira d’ici à 2050. Elle fait même de l’allergie la 4ème maladie dans le monde, avec des coûts importants, qu’ils soient directs ou indirects : traitements, journées d’arrêts de travail, baisse de la productivité et de la qualité de vie…

Les allergies, véritable mal de notre siècle

Reflets du changement de nos modes de vie et des modifications de notre environnement, les allergies restent néanmoins aujourd’hui sous-diagnostiquées en raison de la reconnaissance insuffisante dont elles font l’objet. Or, il ne s’agit pas de maladies bénignes mais de pathologies rendues plus complexes et parfois graves sous l’effet de nombreux facteurs : exposition à la pollution intérieure et extérieure, industrialisation de l’alimentation ou encore modification des techniques agricoles. « Il est indispensable de prendre en compte la mesure de cette situation pour mieux en anticiper les conséquences sanitaires et économiques. Les questions liées à une meilleure prise en charge des allergies et à l’amélioration de la santé environnementale doivent être au cœur des projets des candidats à l’élection présidentielle. Si aucune proposition n’est portée, nous nous dirigeons vers une situation critique » alerte Isabelle Bossé, présidente du Syfal.

Journée de l’allergie : l’appel des allergologues pour un « Plan Allergies »

A l’occasion de la 11ème Journée de l’allergie, le Syfal, par la voix de sa présidente, rappelle l’urgence de la situation et lance un appel pour la mise en place d’un véritable « Plan Allergies ». Cela pourrait passer par des actions permettant d’aller « vers une meilleure information sur les risques liés aux allergies » ou encore la création d’un « Observatoire des allergies » qui dresse et actualise la liste des plantes présentes sur le territoire français et des produits contenant des allergènes ; le renforcement des crédits de recherche en faveur d’études concernant le suivi de l’évolution des allergies sur le territoire national, pourrait aussi être une solution.

« Le nombre de personnes souffrant d’allergies, quel qu’en soit le type, n’a cessé d’augmenter ces dernières décennies. »

La diffusion des informations sur les allergies communiquées par le Réseau national de surveillance aérobiologique (RNSA) en période pollinique, dans les bulletins météorologiques sur les radios et l’audiovisuel publics, l’inclusion d’un module de sensibilisation aux allergies dans les programmes scolaires, l’ajout dans le carnet de santé de chaque Français d’une rubrique dédiée aux allergies sont ainsi également cités comme préconisations. De même, l’amélioration de l’information et de la prévention dans les installations accueillant du public (signalisation du niveau de pollution grâce à des drapeaux à l’image de ce qui existe sur les plages, interdiction des activités sportives à l’extérieur en cas de pics de pollution, etc.) et dans les transports souterrains, font également partie des ambitions de ce plan « Allergies ». A suivre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>