Fumeurs, sortez vos pots de miel !

Le 22 octobre 2015 - Par Manon Costantini

Selon une étude malaisienne, parue dans le journal Toxicological & Environmental Chemistry, le miel pourrait atténuer les risques cardiovasculaires liés au tabac.

Prévention des risques cardiovasculaires

Les chercheurs ont passé au peigne fin les propriétés antioxydantes de la fameuse substance sucrée aux nombreuses vertus. Le vieillissement des cellules cardiaques, provoqué par le tabac, peut être ralenti grâce au contenu du miel, un bon moyen de prévenir les risques cardiovasculaires.

Diminuer le stress oxydatif

Dans le cadre de l’étude, les chercheurs malaisiens ont examiné les effets d’une consommation quotidienne du miel de Tualang durant 12 semaines par près de 60 fumeurs, âgés de 20 à 50 ans. Après quelques prises de sang réalisées avant et après la phase de test, il a été démontré que le taux d’antioxydants a augmenté chez ceux dont la consommation s’élève à 20 grammes de miel par jour. Même si ce taux reste moins élevé que chez un non-fumeur, le résultat reste encourageant.

Le stress oxydatif, c’est quoi ?

La consommation de tabac introduit ce que l’on appelle les radicaux libres, c’est-à-dire des particules très agressives. Le simple fait de respirer fabrique ces particules. Les défenses antioxydantes ont alors la mission de les neutraliser. Seulement, les radicaux libres sont parfois trop nombreux et deviennent trop puissants pour les défenses de notre organisme, c’est à ce moment là que l’on parle de stress oxydatif. On impute de nombreuses maladies chroniques, comme le cancer ou le diabète, à ce stress. Le miel, possédant un pouvoir antioxydant, apporte donc certaines vertus à notre organisme qui nous permettent de lutter contre ce mal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>