Etiquetage nutritionnel : c’est pour bientôt !

Le 16 mai 2016 - Par Vanessa Bernard

La loi du 26 janvier 2016 relative à la modernisation de notre système de santé permet de répondre à un objectif majeur de Marisol Touraine : fournir aux consommateurs une information adaptée au moment de leurs achats. Cela afin de permettre à tous d’avoir une alimentation saine et équilibrée.

C’est ainsi que l’histoire du système d’étiquetage nutritionnel a commencé. L’idée ? Un affichage graphique sur les aliments afin de faciliter le choix d’achat du consommateur au regard de la composition nutritionnelle des produits. Ainsi, depuis mars 2015, à l’initiative de Marisol Touraine, une grande concertation a été conduite avec des représentants des industriels, des distributeurs, des consommateurs, des patients, des autorités sanitaires et des scientifiques pour déterminer les différents systèmes graphiques possibles. Plusieurs logos ont alors été proposés, suivant les deux approches existant aujourd’hui : l’approche analytique, qui présente les principaux composants du produit et les quantifie, et l’approche synthétique, fondée sur un code couleur.

Quatre systèmes graphiques testés

Quatre systèmes graphiques, proposés par les divers acteurs de la concertation seront testés dès septembre prochain : deux synthétiques (Nutri-Score et SENS) et deux analytiques (Nutri Repère et Traffic Lights).

Inspiré des travaux du professeur Serge Hercberg, le logo Nutri-score consiste en un système de notes de A à E associées à des couleurs, apposées sur la face avant des produits alimentaires pour permettre de comparer simplement leur qualité nutritionnelle, A étant la meilleure note en vert foncé, et E, la moins bonne note en rouge.

Le logo SENS 4 couleurs se veut simplifié et désigne sur le produit la fréquence de consommation souhaitable, à partir de sa teneur en nutriments. On pourra ainsi lire : «très souvent», «souvent», «régulièrement en petite quantité», ou «occasionnellement en petite quantité».

Les logos RNJ et Nutri-repère, quant à eux, existent déjà. En France, ce sont qui permettent de visualiser l’apport de chaque aliment par rapport aux besoins en matières grasses, énergie et sel, à la fois en pourcentage et en valeur. Seule différence ici, le logo RNJ dispose d’un code de couleurs.logo-nutritionnel

Pour tester ces logos auprès des consommateurs, une expérimentation sera conduite en conditions réelles d’achat, c’est-à-dire dans plusieurs grandes surfaces dès septembre prochain. Objectif : déterminer avec précision quel système est le plus efficace sur les comportements d’achat, sur la base d’un protocole de recherche établi par un comité scientifique indépendant. Les résultats de cette expérimentation sont attendus en fin d’année. Le système d’information nutritionnelle, prévu par la loi de modernisation de notre système de santé sera mis en œuvre sur les emballages au cours du premier semestre 2017.

© iStockphoto

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>