Et si nous calculions notre indice de masse corporelle (IMC) ?

Le 10 mars 2015 - Par Vanessa Bernard

L’IMC est une méthode simple, efficace et objective pour savoir exactement si notre poids est « problématique », c’est-à-dire s’il peut nuire à notre santé. Les kilos imaginaires n’entrent donc pas en ligne de compte dans cette méthode de calcul qui vise simplement à nous informer d’une situation éventuelle de danger.

Nous sommes très nombreuses à nous trouver toujours un peu trop « grosses », souvent d’ailleurs juste pour nous voir rétorquer le contraire. Vous remarquerez aussi que la plupart de celles qui mettent le sujet du poids sur la table rentrent dans du 36… Alors à toutes celles (les garçons sont quand même moins médisants) qui passent leur temps à déblatérer sur leurs kilos imaginaires en trop, je dis STOP ! Savez-vous mesdemoiselles, qu’il est des jeunes femmes (et des messieurs aussi, ne les oublions pas) qui souffrent VRAIMENT de surpoids, et que l’obésité, la réelle, est une maladie ?

Pour vous conforter dans le fait que vous avez la taille mannequin, voici un argument imparable : votre indice de masse corporelle. Pour le calculer, rien de plus simple, il suffit de diviser votre poids en kilogrammes (45, non ?) par le carré de votre taille en mètres (1,78, c’est bien ça ?), soit : kg/m2. Verdict : avec un IMC de 14,2 rassurez-vous, vous n’êtes pas en surpoids ! Ouf !

En revanche, vous êtes en situation de dénutrition… 

Pour être considérée « normale », une corpulence doit présenter un IMC entre 18,5 et 25. En deçà ou au-delà, attention… Et oui, frôler l’anorexie n’est pas franchement censé vous réjouir…