Des légumes verts contre le déclin cérébral ?

Le 21 décembre 2017 - Par La rédaction avec l'AFP

Manger régulièrement des légumes verts pourrait aider à retarder d’une dizaine d’années le déclin des capacités mentales et de la mémoire qui se produit naturellement avec le vieillissement, suggère une recherche publiée ce mercredi. Explications.

« Ajouter une portion de légumes verts dans les repas quotidiennement pourrait être une façon simple d’aider à préserver une bonne santé cérébrale en vieillissant », estime Martha Clare Morris, une épidémiologiste et experte de la nutrition au centre médical universitaire de Rush à Chicago (Illinois), principal auteur de cette étude parue dans Neurology, la revue médicale de
l’American Academy of Neurology. L’étude a été menée auprès de 960 personnes blanches âgées en moyenne de 81 ans au début de l’étude et qui ne présentaient aucun signe de démence.

Un cerveau plus jeune grâce aux légumes verts

Les résultats laissent penser que les participants qui consommaient au moins une portion de légumes verts chaque jour avaient, selon les résultats des tests effectués régulièrement, un déclin plus lent de leurs capacités cognitives et de mémorisation que ceux en mangeant rarement ou jamais. Selon ces chercheurs, les personnes consommant des légumes verts régulièrement étaient cognitivement parlant onze ans plus jeunes. Les participants, suivis en moyenne 4,7 ans, ont été testés annuellement. Ils ont répondu régulièrement à des questionnaires sur leur régime alimentaire pour déterminer la fréquence et la quantité de légumes verts consommés :  des épinards, des choux frisés, des choux verts ou de laitue.

Les résultats de cette étude ne prouvent pas que la consommation régulière de légumes verts ralentit le vieillissement cérébral mais ils montrent une corrélation

Les résultats de l’étude sont restés valides après avoir pris en compte d’autres facteurs pouvant affecter, en bien ou en mal, la santé du cerveau. Ces chercheurs citent la consommation de poissons et de fruits de mer, d’alcool et aussi le fait de fumer, de souffrir d’hypertension artérielle ou encore d’avoir un niveau élevé d’études et d’être actifs physiquement et mentalement. « Les résultats de cette étude ne prouvent pas que la consommation régulière de légumes verts ralentit le vieillissement cérébral mais ils montrent une corrélation », explique Martha Clare Morris. On ne peut pas non plus exclure d’autres facteurs possibles », ajoute-t-elle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>