Journée mondiale de la lutte contre le sida : ça commence !

Le 30 novembre 2016 - Par Vanessa Bernard

Dans le monde, 36,7 millions de personnes vivent avec le VIH. Et on estime à 2,1 millions le nombre de nouveaux cas par an …. Au-delà des nombreux malades qui  n’ont pas encore accès aux traitements vitaux, il y a aussi ceux qui souffrent d’exclusion et de stigmatisation.

Selon les dernières estimations, 152 000 personnes vivent avec le VIH/sida en France. Et on estime à 6 000 le nombre de nouveaux cas chaque année. Un chiffre qui malheureusement reste stable. La Journée mondiale de la lutte contre le sida est donc l’occasion de rappeler que la maladie est toujours bien active… De nombreux événements seront organisés à travers le pays, avec des intervenants de tous bords : médias, politiques, artistes et malades. Sidaction publiera notamment une série de témoignages intitulée « La vie avec » accès sur le quotidien des personnes affectées. Malades, soignants, proches, associations, chacun viendra exprimer son ressenti par rapport à la maladie.  Comme Jean-Louis, personne vivant avec le VIH mais également bénévole : « La maladie fragilise, précarise, isole. Il y a toujours de la peur concernant le VIH. »

Sida : Ce que nous dit l’ONU

L’ONU dresse un bilan terrible de la maladie au niveau mondial :

- 18.2 millions de personnes [16.1 millions–19.0 millions] ont accès à la thérapie antirétrovirale (juin 2016)
– 36.7 millions de personnes [34.0 millions–39.8 millions] vivaient avec le VIH dans le monde (fin 2015)
– 2.1 millions de personnes [1.8 million–2.4 millions] ont été nouvellement infectées par le VIH (fin 2015)
– 1.1 million de personnes [940 000–1.3 million] sont décédées de maladies liées au sida (fin 2015)
– 78 millions de personnes [69,5 millions–87,6 millions] ont été infectées par le VIH depuis le début de l’épidémie (fin 2015)
– 35 millions de personnes [29,6 millions–40,8 millions] sont décédées de maladies liées au sida depuis le début de l’épidémie (fin 2015)
Il est primordial de ne pas négliger les populations démunies comme le rappelle Ban Ki-moon, Secrétaire général de l’ONU, qui s’est exprimé sur le sujet : « Le Programme de développement durable à l’horizon 2030 a été adopté avec la volonté de ne pas faire de laissés-pour-compte. Dans aucun domaine ce principe ne revêt autant d’importance que dans la lutte contre le sida. C’est en aidant les personnes jeunes, vulnérables et marginalisées qu’on enraiera la progression de l’épidémie. ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>