Découverte sur le syndrome des cheveux incoiffables

Le 22 novembre 2016 - Par La rédaction

Connaissez-vous le syndrome des cheveux incoiffables ? Cette maladie rare et relativement méconnue se manifeste généralement pendant l’enfance (entre 3 mois et 12 ans) et se caractérise par des cheveux secs et désordonnés, devenant progressivement blonds argentés ou couleur paille.

C’est en 1973 que le syndrome des cheveux incoiffables ou « pili trianguli et canaliculi », a été identifié par un dermatologue toulousain, donnant dès lors une définition à cette maladie touchant les cheveux et les rendant impossibles à coiffer ou à aplatir avec un peigne (les cheveux se dressent sur le cuir chevelu et poussent dans tous les sens). Plus de 40 ans plus tard, Michel Simon, directeur de recherche Inserm et ses collaborateurs de l’Unité différenciation épidermique et autoimmunité rhumatoïde, viennent d’en identifier la cause génétique. En collaboration avec une équipe de l’Institut de génétique humaine de l’Université de Bonn et des médecins dermatologues ou généticiens de 7 pays différents, les chercheurs, ont ainsi découvert que la maladie est due à des mutations récessives d’un trio de gènes concourant à la formation du cheveu.

« Ces résultats, en plus de décrire l’origine moléculaire de la maladie et de permettre un meilleur diagnostic, apportent de nouvelles connaissances sur le cheveu et les mécanismes de sa formation », conclut Michel Simon, directeur de recherche à l’Inserm.

Lire le communiqué de l’Inserm en cliquant ici 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>