De nouveaux essais pour réparer les dégâts de l’infarctus

Le 4 décembre 2015 - Par Manon Costantini

Les autorités européennes viennent de donner leur feu vert pour des essais cliniques afin de soigner l’infarctus. Grâce à une injection, les tissus abîmés par la crise cardiaque pourraient être régénérés… Explications. 

Régénération des tissus abîmés 

C’est une belle avancée : près de 50 patients cardiaques, de France, du Royaume-Uni et même de Singapour vont pouvoir bénéficier d’un traitement expérimental dès 2016. L’essai consiste à injecter directement dans le coeur des patients ayant subi un infarctus, leurs propres cellules souches, permettant ainsi à ces dernières de régénérer les tissus abîmés par la crise cardiaque.

A partir d’une seule prise de sang, les chercheurs pourront placer les cellules souches dans une machine qui permettra l’incubation des prélèvements. Après neuf jours, les cellules auront formé un greffon qui sera ensuite injecté par un cardiologue dans la partie abîmée du coeur du patient.

Un tournant pour la science 

La machine est lancée et la pression est grande : si les résultats sont concluants, en effet, alors les essais cliniques pourraient s’étendre et monter à quelque 150 patients au lieu de 50 ce qui permettrait aussi aux Etats-Unis et au Canada de venir également rejoindre ces recherches. Si les tests sont satisfaisants, ils pourront aussi être applicables, d’ici 2019, à des centaines de milliers de patients tous les ans et dans le monde entier.

Pour l’heure, le procédé concerne uniquement les cas de crises cardiaques sévères, qui présentent de très importantes lésions encore irréversibles aujourd’hui.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>