Couple : le partage des tâches ménagères favorise la fidélité !

Le 23 mars 2017 - Par Vanessa Bernard

C’est une étude commandée par le site de rencontre Gleeden qui le dit : les messieurs auraient tout intérêt à s’intéresser aux tâches ménagères pour ne pas voir leur femme prendre la poudre d’escampette.

Les ménagères gérant tout à la maison auraient effet plus tendance à « aller voir ailleurs » selon l’étude. Alors messieurs, alerte rouge : prenez vos gants et vos éponges et allez-y, récurez, frottez, briquez… Votre femme… et votre sexualité n’en seront que plus satisfaites !

Principe de l’étude

Et si l’on s’en réfère à une étude de l’INSEE parue en 2015, malgré la place de plus en plus grande que les femmes prennent sur le marché du travail, reste qu’elles sont toujours majoritairement en charge des travaux ménagers (deux tiers précisément). Une question  se pose alors : comment les femmes vivent-elles cette situation au sein du foyer ? Il s’avère que  73% de celles interrogées y voient une réelle injustice et vont même plus loin, en avouant que c’est la principale raison de leur désir d’aller voir ailleurs ! C’est en tout cas ce que les 10 000 femmes interrogées ont répondu  via le site Gleeden… Sachant que le site en question est spécifiquement destiné aux rencontres extraconjugales 

« Alors messieurs, reprenez balai et serpillère pour vous éclater de nouveau sous la couette ! »

Les raisons de cette « envie d’ailleurs »

Nombreuses sont les femmes qui évoquent le fait de « prendre du temps pour elles » comme raison de leur adultère. Elles sont en effet 43% à considérer que les tâches ménagères nuisent à leur besoin de liberté individuelle. Autre raison évoquée : l’estime de soi. A hauteur de 31%, les interrogées considèrent que les travaux domestiques « tuent » leur image de la féminité. Leurs escapades leur permettraient alors de retrouver l’estime d’elles-mêmes, à travers un regain de charme et de pouvoir de séduction. Ou comment passer de « bobonne » à « bombe ».

Enfin, pour 18% de ces femmes, le fait de voir un époux avachi pendant qu’elles s’affairent en cuisine ou ailleurs ne favorise pas la libido ! Ce manque d’équité impliquerait donc que pendant que l’une travaille, l’autre se prélasse… venant achever, dès lors, le peu d’attirance que ces dames avaient encore ! Messieurs, sous savez maintenant ce qu’il vous reste pour vous éclater de nouveau sous la couette !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>