Couple : le chômage retarderait l’arrivée d’un premier enfant

Le 14 décembre 2015 - Par La rédaction

En sus de son impact sur les plans professionnel et personnel, le chômage aurait également des répercussions sur le flux de naissances… En effet, les personnes n’ayant pas de travail attendraient que cette « mauvaise » période passe avant d’avoir de penser à fonder ou agrandir la famille, selon l’Institut national d’études démographiques (Ined). L’étude, réalisée entre 2005 et 2011 auprès de 10.000 Français, démontre clairement l’influence qu’exerce le non emploi sur les ménages : un quart des hommes et 38% des femmes, au chômage, interrogés en 2005 déclaraient vouloir faire leur premier enfant dans les trois années suivantes. Chez les personnes actives, ce chiffre s’élèvait à 43% pour les hommes, et 53% chez les femmes. Un écart qui n’empêche pourtant pas la France d’être championne de la fécondité en Europe !

 

©2015 iStockphoto / David Pereiras Villag

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>