Santé bucco-dentaire

Il existe de nombreux spécialistes pour veiller à notre bonne santé buccale. La médecine orale se décline en plusieurs spécialités : la dentisterie comme l’odontologie se pratiquent par un dentiste qui s’occupe de la santé des dents et des maladies qui y sont liées. Un parodontiste pratique la parodontie, c’est-à-dire qu’il se concentre plus particulièrement sur le parodonte, l’ensemble des tissus de soutien de la dent. Par exemple, il traite les patients qui souffrent d’une maladie ou d’une blessure à la gencive comme la gingivite, ou plus généralement d’une parodontite, c’est-à-dire une inflammation du parodonte. L’orthodontiste, lui, s’occupe des problèmes de positionnement des os, des mâchoires et des dents. Pour finir, la stomatologie est la branche médicale qui permet également de s’assurer de la bonne santé de la bouche et des dents. A l’origine créée pour traiter les soldats nommés « gueules cassées », la stomatologie s’occupe aujourd’hui des divers cancers ou blessures de la face et de la bouche mais également des lésions des mâchoires allant des kystes aux malformations. L’ensemble de ces spécialités de la médecine orale permettent au patient de bénéficier d’un suivi médical et esthétique important et efficace.

Marque historique en pharmacie et parapharmacie, Fluocaril fait peau neuve avec ses nouveaux packagings, mais surtout avec sa toute nouvelle gamme cosmétique : Bi-fluoré 145 mg, une formule bi-fluorée unique pour aider à prévenir les caries !

A l’occasion de la journée mondiale de la santé bucco-dentaire qui se tient ce lundi, retour sur l'enquête « UFSBD / Pierre Fabre Oral Care »* qui nous rappelle à quel point il est important d'acquérir les bons réflexes d’hygiène au quotidien

En matière d’hygiène bucco-dentaire, la prévention fait encore trop défaut. Si nous n’hésitons pas à nous rendre chez le dentiste en cas de douleurs ou de problème avéré, en revanche, nous sommes trop peux nombreux à consulter pour un simple dépistage…

L’année ne fait que démarrer alors si nous en profitions pour prendre de bonne résolutions en matière d’hygiène bucco-dentaire ? Voici les 3 grandes préconisations de l’UFSBD - Union Française pour la Santé Bucco-Dentaire.

Selon l’OMS, il est possible de réduire simultanément la morbidité due aux affections bucco-dentaires et celle liée à d’autres maladies en s’attaquant à des facteurs de risque courants. Principales préconisations :

Meilleurs articles

L’année ne fait que démarrer alors si nous en profitions pour prendre de bonne résolutions en matière d’hygiène bucco-dentaire ? Voici les 3 grandes préconisations de l’UFSBD - Union Française pour la Santé Bucco-Dentaire.

En matière d’hygiène bucco-dentaire, la prévention fait encore trop défaut. Si nous n’hésitons pas à nous rendre chez le dentiste en cas de douleurs ou de problème avéré, en revanche, nous sommes trop peux nombreux à consulter pour un simple dépistage…

Selon l’OMS, il est possible de réduire simultanément la morbidité due aux affections bucco-dentaires et celle liée à d’autres maladies en s’attaquant à des facteurs de risque courants. Principales préconisations :