Apnée du sommeil

Avec DreamWear, les chercheurs Philips avaient déjà imaginé un masque à contact minimal résolument novateur. La déclinaison sous de nouveaux formats marque un nouveau tournant pour les patients.

Si elle est très courante, l’apnée du sommeil reste encore peu connue, et pourtant, un adulte sur cinq souffre d’un syndrome d’apnée obstructive du sommeil. Non traitée, l’apnée peut être responsable de nombreuses maladies, d’accidents.

Fatigue au réveil, maux de tête, somnolence au cours de la journée, réveil brusque en pleine nuit, le souffle coupé… Vous souffrez peut-être d’apnée du sommeil !

Touchant 5 à 10 % de la population, et particulièrement les personnes de plus de 40 ans, l’apnée du sommeil peut survenir également chez les adultes jeunes et les enfants. Les hommes sont deux fois plus concernés que les femmes. Lumière sur cette pathologie du sommeil.

Avec le DreamWear, les chercheurs Philips ont imaginé un masque à contact minimal radicalement nouveau. La solution, en effet, a été conçue pour offrir la meilleure expérience du traitement par Pression Positive Continue (PPC) du syndrome d’apnée du sommeil.

En lançant dès 2006 un « Programme d’actions sur le sommeil », le Ministère de la Santé reconnaît le sujet comme une problématique de santé publique.

Meilleurs articles

Si elle est très courante, l’apnée du sommeil reste encore peu connue, et pourtant, un adulte sur cinq souffre d’un syndrome d’apnée obstructive du sommeil. Non traitée, l’apnée peut être responsable de nombreuses maladies, d’accidents.

Avec DreamWear, les chercheurs Philips avaient déjà imaginé un masque à contact minimal résolument novateur. La déclinaison sous de nouveaux formats marque un nouveau tournant pour les patients.

Fatigue au réveil, maux de tête, somnolence au cours de la journée, réveil brusque en pleine nuit, le souffle coupé… Vous souffrez peut-être d’apnée du sommeil !

En lançant dès 2006 un « Programme d’actions sur le sommeil », le Ministère de la Santé reconnaît le sujet comme une problématique de santé publique.