Carnet de santé 2.0 : c’est pour bientôt !

Le 8 octobre 2015 - Par Manon Costantini

A l’occasion du 70e anniversaire de la Sécurité sociale, le directeur général de la Caisse nationale d’assurance maladie a annoncé que le carnet de santé « numérique » serait opérationnel d’ici deux ans.

Un projet longuement attendu

En 2004, le ministère de la Santé lançait le projet du dossier médical partagé. L’opportunité pour les professionnels de santé de pouvoir bénéficier d’un accès rapide à toutes les informations nécessaires concernant les patients. Jusqu’à maintenant, le développement de ce projet n’avait pas pu se faire sur tout le territoire : en 2014, Le Parisien déclarait que seulement 418.011 dossiers 2.0 avaient été ouverts, sur les cinq millions prévus et, ce, pour un coût de 500 millions d’euros.

La Sécurité Sociale prend les choses en main 

Un carnet 2.0 pourtant « fait pour permettre aux professionnels de santé, en ville et à l’hôpital, de partager une information utile et facilement accessible », explique Nicolas Revel, directeur général de la Caisse nationale d’assurance maladie. Dans le cadre de la loi Santé, la Sécurité Sociale a été chargée de reprendre le dossier et a finalement annoncé que le dispositif serait déployé d’ici deux ans, partout en France.

Une centralisation des données médicales 

Ce dossier médical personnel, récemment rebaptisé « dossier médical partagé », sera accompagné d’une application smartphone « ultra-sécurisée ». Ainsi, les utilisateurs auront un compte-rendu complet des médicaments qu’ils prennent, des professionnels qu’ils consultent et de leur santé en général. « D’autres pays l’ont fait avant nous », assure Nicolas Revel. Alors, pourquoi pas la France ? A suivre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>