Après la ménopause, il est possible de mieux prévenir le risque de cancer du sein

Le 18 février 2016 - Par La rédaction

Les travaux ont été menés par une unité de recherche Inserm à l’Institut de Cancérologie Gustave Roussy sur plus de 67 000 femmes âgées de 42 à 72 ans. Au cours des 15 ans de suivi, 497 femmes ont souffert d’un cancer du sein avant la ménopause, et plus de 3 000 après. Voici les explications de Françoise Clavel-Chapelon, directrice de recherche Inserm et responsable des travaux : « Avant la ménopause,  les cancers du sein sont pour 61,2 % attribuables à des facteurs de risque non-comportementaux et seulement 39,9 % au comportement par contre, après la ménopause, plus de la moitié des cas de cancer auraient pu être évités avec un comportement adapté ». Par comportement adapté, la chercheuse entend : amélioration de l’alimentation, réduction de la consommation d’alcool ou encore prévention du surpoids. A noter aussi que limiter l’utilisation des traitements hormonaux de la ménopause, notamment ceux qui contiennent des progestatifs de synthèse permettrait d’éviter près de 15 % des cancers du sein.

© iStockphoto

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>