Apnées du sommeil : quelles solutions ?

Le 22 novembre 2015 - Par Manon Costantini

Fatigue au réveil, maux de tête, somnolence au cours de la journée, réveil brusque en pleine nuit, le souffle coupé… Vous souffrez peut-être d’apnée du sommeil ! 

Ces petites pauses respiratoires peuvent durer 10 à 30 secondes et interviennent plus généralement chez les personnes âgées, en surpoids ou ronflant de manière importante. Alors qu’elles concernent 6 à 10% des Français, ces apnées du sommeil ne sont considérées comme étant graves que lorsqu’elles surviennent fréquemment, c’est-à-dire jusqu’à 30 fois par heure au cours de la nuit.

Les apnées du sommeil concernent 6 à 10% des Français

Le problème de cette maladie respiratoire, c’est qu’elle est contraignante et peut parfois avoir un impact considérable sur l’énergie et la santé de l’individu en souffrant. A ce jour, il existe déjà deux traitements contre ces apnées. Le plus utilisé se présente sous forme d’un appareil de pression positive continue (PPC) qui serait utilisé par près d’un million de personnes ! Le dormeur pose un masque sur son nez pour la nuit, et de l’air sous pression lui est continuellement insufflé. Ainsi, ses voies respiratoires sont maintenues en position ouverte, facilitant ainsi le cycle d’inspiration et d’expiration. La seconde solution se nomme OAM, orthèse mandibulaire. Il s’agit cette fois d’un  appareil, type appareil dentaire, maintenant la mâchoire inférieure du sujet en position légèrement avancée pendant le sommeil. De fait, sa langue est poussée vers l’avant et dégage ainsi le fond de la gorge pour une meilleure ouverture des voies aériennes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>