Antibiotiques : maîtriser leur consommation

Le 22 novembre 2016 - Par Vanessa Bernard

Jusqu’à dimanche dernier avait lieu la semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques.  L’occasion de dresser un état des lieux de notre consommation…

Le constat de Santé publique France, de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) et de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) est sans appel : l’utilisation massive et répétée d’antibiotiques génère, au fil du temps, une augmentation des résistances bactériennes menaçant l’efficacité des traitements. En France, en 2012, Santé publique France a ainsi estimé le poids des infections à bactéries multi-résistantes en santé humaine à environ 158 000 infections et 12 000 décès.

La lutte contre l’antibiorésistance : un enjeu majeur de santé publique »

Si les antibiotiques ont permis de réduire la mortalité due aux maladies infectieuses, il faut savoir pourtant qu’un usage non maîtrisé de ces derniers contribue à la diffusion de bactéries résistantes de plus en plus difficiles à traiter, tant en santé humaine qu’en santé animale. Ainsi, la lutte contre l’antibiorésistance est aujourd’hui un enjeu de santé publique majeur au plan mondial. D’ailleurs, l’OMS a adopté dès 2015, un Plan d’action mondial pour combattre la résistance aux antimicrobiens et le 21 septembre dernier, à l’Assemblée générale des Nations Unies, les chefs d’État se sont engagés à décliner le plan d’action afin de s’attaquer aux causes fondamentales de la résistance aux antimicrobiens dans plusieurs domaines, et en particulier la santé humaine, la santé animale et l’agriculture.

Antibiotiques: à manipuler avec précaution

Tout le monde connaît désormais la formule consacrée : « les antibiotiques, c’est pas automatique ». Le message n’a jamais été aussi vrai ! Il faut alors comprendre, selon l’OMS, que les antibiotiques sont une ressource précieuse qu’il faut préserver. Ils doivent être utilisés pour traiantibiorésistanceter les infections bactériennes seulement lorsqu’ils sont prescrits par un professionnel de la santé humaine ou animale dûment autorisé à exercer. Un traitement antibiotique ne doit jamais être partagé ou mis de côté pour plus tard.

Sachons aussi que la France figure parmi les pays les plus consommateurs en Europe, juste derrière la Grèce. Elle consomme ainsi 30 % de plus que la moyenne européenne ! Une surconsommation entrainant, en outre,  une dépense injustifiée de 71 millions d’euros par rapport à la moyenne européenne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>