Allaitement : et pourquoi pas un complément alimentaire pour les mamans ?

Le 18 octobre 2017 - Par Information communiquée par le laboratoire CCD

CCD Laboratoire de la Femme® précurseur en matière de produits de micronutrition pour les femmes, a été le premier en France à lancer un complément alimentaire dédié à la femme allaitante, Oligobs® Allaitement.

L’allaitement est le moyen le plus naturel de nourrir le nouveau-né. Non seulement ses bienfaits sont multiples tant d’un point de vue nutritionnel, que physiologique ou encore émotionnels, mais en sus, la pratique permet de créer entre la maman et son bébé une relation forte et unique. Le lait maternel est ainsi l’aliment idéal de l’enfant : il lui est spécifiquement adapté. Vivant et inimitable, sa composition évolue dans le temps et même en cours de tétée pour s’adapter et couvrir précisément les besoins nutritionnels du nourrisson. Sachons aussi qu’en plus de ses qualités nutritionnelles, le lait maternel contient de nombreux composés « fonctionnels » nécessaires à la croissance de l’enfant.

 Oligobs® Allaitement : pour une supplémentation en DHA

 Oligobs® Allaitement a été spécifiquement formulé dans le but de compléter le régime alimentaire de la maman en lui apportant une source nutritionnelle adaptée afin d’optimiser l’allaitement de son bébé en fonction de l’évolution de ses besoins*. Grâce à son association équilibrée de vitamines, d’oligoéléments, d’acides aminés et d’acides gras essentiels (oméga 3) élaborée selon les exigences de qualité de CCD Laboratoire de la Femme®, ce complément alimentaire accompagne les mamans allaitantes. Sa teneur en Omégas 3 (dont DHA 225mg, EPA 50mg) permet, par exemple, une supplémentation en DHA conseillée pendant toute la période de l’allaitement. Il faut savoir, en effet, que si le DHA est apporté par l’alimentation (poissons gras : saumon, maquereau…), dans certains pays, la population n’en consomme pas suffisamment. Or, le DHA consommé par la mère contribue au développement normal du cerveau et des yeux du fœtus et de l’enfant allaité.

 

* En cas de carences avérées, notamment en fer, seul votre médecin pourra vous prescrire un médicament adapté.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>