Un nouveau Pôle Sport & Cancer ouvre ses portes à Nice !

Le 22 septembre 2016 - Par Vanessa Bernard

L’Unité de Soins Continus en Hématologie du Centre Antoine Lacassagne de Nice accueillera mardi prochain le nouveau Pôle Sport & Cancer. Retour sur une initiative très attendue.

Le Centre Antoine Lacassagne profite de l’inauguration de sa toute nouvelle Unité de Soins Continus en Hématologie le 27 septembre prochain pour ouvrir officiellement son Pôle Sport & Cancer. Mis en place et géré par la CAMI Sport & Cancer, cette initiative vise à offrir aux patients hospitalisés pour un cancer hématologique, un programme d’activité physique et sportive à but thérapeutique pendant leurs traitements. Un premier pôle « provincial » qui marque le début d’une expansion dans ce domaine. Huit autres Pôles similaires verront en effet le jour d’ici la fin 2018.

Le Pôle Sport & Cancer : innovation médicale non médicamenteuse

Dans le cadre d’un partenariat historique, l’association Laurette Fugain qui lutte contre la leucémie, la Fédération CAMI Sport et Cancer, association de référence pour la pratique d’une activité physique en cancérologie et les Pôles Sport & Cancer s’associent au groupe Malakoff Médéric qui a fait de la lutte contre la maladie une priorité. Le Groupe s’inscrit ainsi dans la continuité de son engagement dans  l’amélioration du parcours de soins puisqu’il avait déjà soutenu, entre autre, la mise en œuvre des Pôles Sport & Cancer, justement.

Ce que le Pôle Sport & Cancer offrira aux patients

C’est parce que de nombreuses études scientifiques attestent que la pratique du sport aide à réduire les effets secondaires dus aux traitements, aussi bien physiques que psychologiques, que l’ouverture du Pôle Sport & Cancer fait sens. C’est pour cette raison que proposer une activité physique sur les lieux de soins, en lien avec les équipes médicales, apparaît nécessaire. Grâce à ce projet, les patients hospitalisés pour un cancer hématologique seront suivis et pourront profiter de deux séances par semaine tout au long de leur séjour au Centre Antoine Lacassagne. Au-delà des exercices visant à réduire les effets secondaires des traitements, l’éducateur médico-sportif de la CAMI aura aussi pour objectif d’amener le patient dans une dynamique de lutte contre le stress lié à la maladie et à l’hospitalisation. Il aura aussi pour rôle de préparer le patient à sa sortie d’hôpital pour que son retour chez lui se déroule dans les meilleures conditions possibles.

  • mongin clairefond denise

    Atteinte d’un cancer de l’ovaire en 2015 et actuellement en rémission, j’ ai découvert les cours de la CAMI tout à fait par hasard et je les suis depuis quelques mois. Je regrette vivement de ne pas en avoir eu connaissance pendant les 6 mois de chimio qui ont précédé mon opération et après l’opération .
    je suis convaincue du bienfait de cette activité tant sur le plan physique que psychologique et de la nécessité de la mise en place de cette pratique qui devrait impérativement être proposée dans tous les établissements hospitaliers et ainsi qu’à TOUS les malades atteints d’un cancer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>