A 39 ans, c’est la première fois qu’elle ressent la douleur

Le 14 décembre 2015 - Par La rédaction

La douleur n’aura jamais été si bien accueillie ! En Norvège, une patiente atteinte d’insensibilité congénitale à la douleur a ressenti, pour la première fois, cette sensation grâce à un médicament. C’est en 2009 que la jeune femme de 32 ans à l’époque trouve enfin une explication à sa pathologie : la présence de deux mutations sur son gène SCN9A l’empêche de ressentir la douleur. Mais ça, c’était sans compter sur James Wood et son équipe de l’University College London qui modifient alors génétiquement des souris afin d’obtenir la même mutation de gènes que celle détectée chez la patiente. Des analyses qui ont permis de démontrer que ces anomalies provoquaient une surproduction de « substances naturelles anti-douleur ». En injectant du nalaxone, médicament s’opposant à l’action des « morphines naturelles » dans l’organisme aux rongeurs, il a ainsi été constaté que l’insensibilité a considérablement diminué après la prise du médicament. Et voilà que la jeune norvégienne a ressenti (enfin) la douleur et… un net soulagement. Qui a dit que les deux étaient incompatibles ?!

©2015 iStockphoto / DeanDrobot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>